Les maisons de retraîte en région wallonne

Le ministre wallon des Affaires sociales et de la Santé Thierry Detienne a dressé le bilan de la politique du 3ème âge depuis le passage de compétence des maisons de repos, résidences-services et centres d’accueil de jour, de la Communauté Française à la Région Wallonne.

Le bilan est plutôt positif, si ce n’est le manque de personnel infirmier.
Avec des inspections en moyenne tous les ans (ou plus suite à une plainte ou à un constat de lacunes par l’Administration), seules quatre maisons de repos sur les 817 en activité en Wallonie ont été fermées, dont une temporairement.

Pour le ministre, l’enjeu des prochaines années sera de développer d’autres modes de prise en charge des personnes âgées, comme des séjours courts ou les services de soins à domicile, en synergie avec ce qui existe déjà.

Lu dans le Soir du 02/07/01



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus