Les médiateurs face aux enjeux des nouveaux modèles familiaux

Les médiateurs face aux enjeux des nouveaux modèles familiaux

Sur le terrain, les médiateurs, tout comme l’ensemble des travailleurs sociaux d’ailleurs, sont confrontés à des situations familiales inédites. Comment prendre en compte ces nouveaux modèles dans les pratiques de médiation ? Une question qui sera au centre du colloque « Ils eurent beaucoup de parents et vécurent heureux (quand même) ».

Sur le terrain, les médiateurs rencontrent, aujourd’hui, un très large éventail de configurations familiales. Le traditionnel foyer dit nucléaire, composé d’un papa, d’une maman et des enfants, n’est plus le seul modèle existant. Les professionnels sont en effet amenés à travailler avec des familles monoparentales, recomposées ou bien encore homoparentales. Une complexification des liens parentaux qui chamboule incontestablement les repères des professionnels.

« Qui est le père ? Quelle place tient le beau-père ? Faut-il inviter ou non à la médiation l’ancienne belle-mère qui est toujours en contact avec l’enfant ? Certains gamins ont trois maisons familiales... Face à cette évolution de la société, nous devons donc réfléchir à nos pratiques. Il nous semble en effet primordial de prendre un temps d’arrêt pour comprendre ces transformations et réfléchir à nos pratiques et à nos propres représentations de la famille. Nous devons prendre en compte les évolutions des configurations familiales dans les pratiques de la médiation. Le but est d’honorer la place de chacun », explique Aude Limet, médiatrice et co-organisatrice du colloque « Ils eurent beaucoup de parents et vécurent heureux (quand même) ».

L’événement, initié par la Spécialisation de Médiateur de l’Institut Roger Guilbert et l’asbl Apprentis-pas-sages, se tiendra le jeudi 25 avril, au Campus du CERIA, à Anderlecht. Il s’adresse évidemment aux médiateurs qui souhaitent croiser leur pratique avec celle de confrères mais également à toute personne s’intéressant de près ou de loin à ce métier parfois mal connu.

Réfléchir les interventions professionnelles

Quelle place pour l’enfant dans les familles contemporaines ? Entre parents « biologiques », parents « légaux », parents « éducateurs », quelle légitimité des places ? C’est quoi être parent ? C’est quoi une famille équilibrée ? Quand faut-il s’inquiéter ? Les deux intervenants du colloque, Olivier Limet, sociologue de la famille et Damien d’Ursel, médiateur familial vont amener le public à se poser une série de questions avec un objectif central : proposer quelques balises à partir desquelles réfléchir les interventions professionnelles auprès des familles d’aujourd’hui.

« Nous, médiateurs, nous ne devons pas projeter nos propres références ou attentes sur les personnes qui viennent nous voir. Malgré tout, les représentations existent et influencent la relation », insiste Aude Limet. Et de rajouter : « Il faut avant tout prendre conscience de nos représentations. Ensuite, il convient de les resituer dans les réalités multiples d’aujourd’hui afin de laisser l’espace libre aux personnes que nous rencontrons. Car non, le seul modèle acceptable n’est pas la famille nucléaire traditionnelle. Cette représentation est très excluante de toutes les autres réalités. Un des premiers principes que nous allons donc travailler lors du colloque est l’inclusion. Bref, il est essentiel de prendre un temps d’arrêt pour réfléchir nos propres règles et s’ouvrir aux références des gens rencontrés. »

Envie de participer à ce colloque ?

Retrouvez toutes les informations dans notre rubrique agenda en cliquant ici.

Vous recherchez un emploi en tant que médiateur(trice) ?

Retrouvez les offres d’emploi consacrées à ce métier en cliquant ici.

E.V.

Le Guide Social est également sur Facebook et Twitter. Pour être tenu au courant en temps réel des dernières offres d’emploi et actualités du secteur, c’est simple, il vous suffit de cliquer sur « J’aime » et sur « Suivre » !



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus