Trisomie 21 : à quand le remboursement total des soins logopédiques ?

Trisomie 21: à quand le remboursement total des soins logopédiques ?

Une proposition de résolution relative à la prise en charge de la trisomie 21 a été déposée le 17 septembre 2019 par des députés MR au parlement fédéral. Elle a pour but de repenser l’accompagnement des personnes, notamment des enfants, atteints de trisomie 21. Si de grosses avancées au niveau santé et soins sont à compter, il reste beaucoup d’améliorations à apporter sur la prise en charge et l’accompagnement.

Actuellement, la prise en charge d’un enfant atteint de trisomie 21 s’avère compliquée pour les familles qui doivent multiplier les consultations avec de nombreux spécialistes. La difficulté rencontrée dans les remboursements des prestations logopédiques auprès de l’INAMI soulève de nombreuses problématiques.

Car la trisomie 21 est souvent accompagnée de plusieurs autres maladies qui gravitent autour rendant lourd les soins. Il est important de permettre aux personnes atteintes de trisomie 21 de jouir pleinement de leurs capacités intellectuelles et d’augmenter leur autonomie. La prise en charge doit se faire plus tôt et plus intensément pour atteindre les objectifs standards de développement moteur pour diminuer le retard avec les enfants non atteints de trisomie 21.

- [A lire] : Journée mondiale de la Trisomie 21 : et les parents dans tout ça ?

Et si le 21 mars devenait une journée nationale

Face à ce constat, David Clarinval, Daniel Bacquelaine et d’autres députés MR ont déposé une proposition de résolution à la Chambre. Dans le texte, les libéraux préconisent notamment un suivi rigoureux de l’état de santé des personnes en situation de handicap pour réduire les futurs problèmes de développement. Ce suivi entraîne la question de l’accessibilité des prestations. En effet, un problème spécifique se pose quant aux remboursements des prestations logopédiques monodisciplinaires.

En effet l’INAMI intervient selon certaines conditions qui font que de nombreux enfants sont privés de traitements logopédiques. Or, le logopède est indispensable selon les professionnels et acteurs de terrain. Le support logopédique permet aux enfants d’acquérir les bases du langage et de la communication. Plusieurs études montrent l’importance de multiplier les interventions neurocognitives chez les enfants porteurs d’une trisomie 21. Autre mesure développée dans la proposition de résolution : soutenir et promouvoir les consultations multidisciplinaires pour les enfants atteints de trisomie.

- [A lire] : Handicap : une boulangerie artisanale pas comme les autres…

De plus, il est nécessaire d’inclure et d’échanger autour de cette condition. Via la proposition, les parlementaires demandent au gouvernement de reconnaître la journée du 21 mars comme journée nationale de la trisomie 21. Les députés souhaitent qu’une meilleure inclusion soit mise en place pour permettre de sortir de cette logique d’exclusion des personnes en situation de handicap. Cette inclusion passe aussi par le soutien étatique à la recherche sur les traitements de la trisomie 21. Les députés souhaitent que l’accompagnement soit adéquat et efficace en promouvant les consultations multidisciplinaires pour les enfants atteints de trisomie et de permettre un remboursement plus large.

Un pas a été fait ces dernières années en améliorant les soins et la santé des personnes trisomiques, les députées souhaitent maintenant plus d’avancée sociale et d’équité.

- [A lire] : Logopédie à deux vitesses : "Supprimons les études en trois ans !"



Commentaires - 1 message
  • Je suis vraiment choquée en tant que maman d'une fée de 9 ans avec trouble du spectre de l'autisme, des enfants comme ma fille on besoin d'une logopédie spécifique qui coûte les yeux de la tête et non remboursée car souvent ces professionnels ne sont pas conventionnés !!!! Alors maintenant on va faire deux poids deux mesures et rembourser la logopédie pour les enfants avec trisomie !!! Bravo à Mme De Block qui a refusé un plan transversal autisme au niveau Fédéral pour ne pas privilégié les autistes et maintenant on va avantagé un handicap !!! Encore bravo Mme De Block !!! Ma fille vous remercie de la laisser sur la carreau comme des milliers d'autistes en Belgique

    tchounette14 vendredi 27 septembre 2019 18:42

Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus