Un bébé bus, une solution contre la pénurie de places en crèches

Un bébé bus, une solution contre la pénurie de places en crèches

Un bébé bus itinérant parcourt la Wallonie pour accueillir les plus petits, de 0 à 3 ans.

Les parents le savent : trouver une place en crèche pour leur enfant est un vrai casse-tête. Lancée en 2010, l’initiative du Bébé bus prend à présent de l’ampleur et s’installe peu à peu dans toute la Wallonie. Il s’agit d’une crèche itinérante, pour soulager les parents qui sont soit en situation de monoparentalité, soit qui ont des horaires différents, comme des temps partiels ou encore, qui sont à la recherche d’un emploi et doivent se rendre à un entretien.

- [À lire] : A Bruxelles, les crèches illégales profitent du vide juridique

Des personnes qualifiées

Ce Bébé bus est conduit par un personnel qualifié et équipé de tout le matériel nécessaire à l’accueil des petits. Puéricultrices, animatrices et éducatrices sont en charge des bambins, tout au long de la journée. Il n’y a pas de critères d’admission pour les enfants. Le Bébé bus passe une fois par semaine, dans différentes villes.

Un local mis à disposition

Les communes participant à l’initiative mettent un local (autorisé par l’ONE) à disposition du personnel du Bébé bus et c’est à cet endroit que sont accueillis les enfants. Barbara Detilleux, la responsable d’équipe pour la province de Liège, précise : « Toutes les familles sont les bienvenues. Maintenant, ça s’adresse en priorité pour les familles qui n’ont pas de place dans un autre milieu d’accueil classique. Les familles qui doivent aller passer un entretien, avoir un job coaching, ou même un peu de temps pour soi, ça s’adresse à tout le monde. »

- [À lire] : Manque de crèches à Bruxelles : les francophones pénalisés !

Aussi à Namur

À Namur, ce Bébé bus existe depuis 2011. Les avantages sont qu’il est ouvert à tous et ne demande pas un nombre minimum de présences. Au contraire, le bus s’adapte aux moyens des parents, en commençant par 2 euros la journée et sa présence dans des villages parfois peu desservis par les transports en commun est bien appréciée par les parents.

Ce concept est différent des autres crèches classiques, confie Alain Paroche, de l’ASBL Rebbus, qui est en charge de ce bébé bus : « Le projet est avant tout d’apporter une aide à la parentalité. Il s’agit d’un lieu d’accueil qui doit permettre aux parents ou aux grands-parents de souffler. Les personnes en recherche d’emploi peuvent en profiter pour effectuer des démarches. Parfois, il s’agit juste, aussi, de prendre du temps pour soi », déclare-t-il pour le journal l’Avenir.

- [À lire] : Bruxelles est à la recherche de puéricultrices

Le directeur de Redbus, Claudio Pescarollo, lui, assure que l’accueil de l’enfant est bien fait « Il y a d’abord une période d’adaptation. Les bambins viennent d’abord une demi-heure, puis une heure, accompagnés de leur maman avant de nous être laissés. Par la suite, les parents inscrivent les enfants une semaine à l’avance… »

Actuellement, ce Bébé bus circule aussi en province de Namur et accueille ponctuellement plus d’une centaine d’enfants.

La rédaction



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus