Un numerus clausus pour les kinés ?

Il y a trop de kinésithérapeutes sortant des écoles. Le problème est connu depuis longtemps : un arrêté royal datant de juillet 98 fixe le nombre maximum de diplômés sortants à 180 francophones et 270 néerlandophones… et le nombre actuel de titres octroyés par an approche le millier.

Le Ministre des Affaires Sociales Frank Vandenbroucke est excédé par ce qu’il considère comme de la mauvaise volonté de la part des Communautés. L’AR devait prendre ses effets en 2003, mais devrait être reporté jusqu’en 2005.
Du côté des Communautés, la ministre francophone de l4enseignement Supérieur Françoise Dupuis se dit très consciente du problème, mais refuse d’instaurer un numerus clausus comme pour les médecins et les dentistes.

Le ministre fédéral des Affaires Sociales menace d’organiser un grand examen, où seuls les 450 lauréats les mieux classés seraient agréés. En effet, les élèves qui s’inscriront en septembre de cette année seront les sortants en 2005.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus