"Une brique dans la gueule" : un festival sur la crise du logement

Le 22 mars 2019 aura lieu le micro-festival «  une brique dans la gueule  ». Son but  ? Sensibiliser l’opinion publique et les politiques à la problématique du logement.

Organisé notamment par la Fédération des Services Sociaux (FDSS), la Fédération bruxelloise de l’Union pour le Logement (FeBUL) et le Rassemblement Bruxellois pour le Droit à l’Habitat (RBDH), ce festival unique rassemblera les acteurs du milieu associatif autour de la question du logement. Au programme, projections de films documentaires et débats.

- [A lire]  : Pour un logement public de qualité

Objectif sensibilisation

L’idée du micro-festival a germé dans la tête de ses organisateurs, il y a un peu plus d’un an. «  On voulait organiser un évènement, avec les différents partenaires du secteur, en vue des élections pour inciter la Région à améliorer sa politique de logement  », explique Barbara Liebshardt, de la FeBUL. L’objectif  ? Sensibiliser l’opinion publique et les élus sur la politique de logement des publics fragilisés.

« C’est l’occasion d’y présenter nos différentes revendications pour la législature à venir, mais aussi de créer un espace de réflexion. On s’est rendu compte que beaucoup d’associations présentes dans l’action sociale faisaient face, un jour ou l’autre, à la problématique du logement  ». «  Une brique dans la gueule  », c’est donc l’occasion «  de créer du lien entre les personnes qui souhaitent s’investir sur la question et étendre les synergies et collaborations au-delà du secteur du logement au sens strict  ».

Une longue liste de revendications

«  Des revendications, on en a beaucoup  !  », rigole Barbara Liebshardt. A commencer par la nécessité de créer plus de logements sociaux. «  Il manque, en ce moment, 40.000 logements pour loger les familles dans le besoin. Or, à Bruxelles, seulement 5.000 ont été créés en 10 ans  ». Mais aussi, lutter contre l’insalubrité de certains logements et la vacance immobilière, ou encore inciter à l’acquisitif par le biais de différents fonds d’aide. «  La liste de nos revendications, en vue des élections, est prête  !  ». Elle sortira le 22 mars prochain, jour du micro-festival…

Concrètement, «  une brique dans la gueule  » se déroulera en après-midi et soirée, au centre culturel Tour à Plomb. Au programme, projections de film documentaire et débats.

- [A lire]  : AIS : l’invasion des investisseurs privés



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus