"Ce projet permet aux réfugiés de sortir de l’isolement"

Depuis le début de la dite « crise migratoire » en 2015, énormément de projets citoyens ont vu le jour. Parmi ces projets, Voisins Solidaires. Son objectif ? Permettre une relation de proximité entre des personnes/familles bruxelloises et des personnes/familles réfugiées du même quartier ou de la même commune à Bruxelles.

[DOSSIER]

- Les internés sans papiers : les oubliés des oubliés
- Parcours d’intégration obligatoire : pénurie de places ou pas ?

Le projet Voisins Solidaires c’est qui ? Tout d’abord, c’est La Ligue des familles et Convivial, deux ASBL à l’initiative de ce projet. Mais c’est aussi et surtout tous les Voisins qui y prennent part. Cette relation de voisinage part des besoins et attentes de chaque côté et de l’adéquation d’au moins un besoin exprimé par la personne/famille réfugiée. La relation prend toute sorte de forme : aide administrative, école des devoirs, découverte du quartier etc. C’est Jeanne, Michel et leurs enfants qui, avec Georges et Simone, partagent des repas, vont à des concerts... Ou encore Béatrice et Dalia qui se retrouvent le temps d’une après-midi dans le jardin de cette première.

Ce projet permet aux réfugiés de sortir de l’isolement qu’ils peuvent parfois connaitre. Ils ont souvent le souhait d’être aidés par leurs citoyens-voisins mais n’osent pas ou ignorent comment rentrer en contact avec eux. A côté de ça, les citoyens bruxellois, eux, ont envie d’agir face aux problématiques migratoires mais ne savent pas toujours comment.

Né au début de l’année 2017, bientôt une centaine de duos aura vu le jour. Ces derniers sont régulièrement invités à se rencontrer autour d’activités proposées par Voisins Solidaires, ce qui rend le projet d’autant plus riche et crée une communauté de personnes qui peut partager ses expériences.

« Le citoyen peut s’engager sur le long terme »

C’est ce besoin qu’a ressenti la Ligue des familles qui a concerté ses membres sur la question de l’engagement citoyen face aux problématiques migratoires. « C’était en septembre 2015, on parlait beaucoup des migrants dans Bruxelles. A ce moment-là, moi en tant que journaliste, j’ai commencé à en parler dans mes articles. Il y a eu une espèce d’explosion de visibilité, on nous écrivait de partout, les gens voulaient s’impliquer », pointe Yves-Marie Vilain, journaliste au sein de la Ligue des familles.

Durant ce processus de concertation, la Ligue a rencontré l’asbl Convivial, acteur important dans l’insertion des réfugiés à Bruxelles. Ce projet, conçu ensemble, a voulu répondre concrètement à ce sentiment d’impuissance des citoyens face aux réalités migratoires. Le citoyen peut agir et il peut le faire sur le long terme. Beaucoup d’autres initiatives permettent de s’engager de manière ponctuelle ; collectes de vêtements, hébergements etc. Voisins Solidaires a cherché à rendre cette aide plus permanente tout en permettant une implication à géométrie variable.

Enfin, ce projet permet avant tout de créer des liens humains, de concrètement déconstruire les préjugés et de se diriger vers une société de l’accueil, ouverte et respectueuse de la convention des droits Humains.

Vous voulez prendre part au projet ? Ou simplement avoir plus d’informations ? N’hésitez pas à aller parcourir le site internet !



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus