C’est parti pour la rénovation de la maison de repos de Saint-Gilles !

C'est parti pour la rénovation de la maison de repos de Saint-Gilles!

Ce jeudi 14 mars, le CPAS de Saint-Gilles inaugure le début des travaux d’agrandissement et de rénovation de la Maison de Repos «  Les Tilleuls  », dont elle est le propriétaire. Une action réalisée principalement dans le but de mettre le bâtiment aux nouvelles normes d’agrément décidées par la COCOM. 

Au programme, la création de deux nouvelles ailes, d’une grandeur de 6.000 m², et la rénovation du bâtiment principal. La fin des travaux qui débuteront ce jeudi est prévue pour 2023. La raison principale est que le CPAS ne désire pas déplacer ses résidents dans d’autres maisons de repos. «  Nous allons travailler par phase  », explique-t-on du côté du CPAS. « D’abord, nous allons créer la première aile. Quand ce sera fait, nous pourrons déménager nos résidents et commencer les travaux dans le bâtiment principal. Et ainsi de suite jusqu’à la fin des travaux ».

- [A lire]  : Assurance autonomie et décret "maisons de repos" : la riposte de Greoli

Des concertations pour améliorer la qualité de vie

Certes, «  Les Tilleuls  » s’étendent mais ne vont pas pour autant agrandir leur offre d’accueil. «  On va garder la même capacité qu’aujourd’hui, environ 200 places  ». Mais alors, à quoi servent ces travaux  ? Principalement à mettre le bâtiment aux normes d’agrément de la COCOM. Par exemple, offrir des sanitaires dans chaque chambre, privilégier les chambres simples au double, etc. sont des choses que le CPAS de Saint-Gilles doit mettre en place. «  Evidemment, nous prenons ces travaux positivement. Au-delà des normes, c’est l’occasion d’améliorer la qualité de vie des résidents. Par exemple, en plus de rénover les chambres, nous allons créer plus d’espaces communs comme des salons afin d’accueillir les familles  », explique-t-il.

Le projet n’a pu se faire qu’après quelques années de consultations avec différents intervenants  : pensionnaires et leur famille, personnel soignant, architectes, habitants du quartier… Normal, pour un projet qui s’inscrit dans un tissu urbain dense comme la commune de Saint-Gilles.

«  Par exemple, la Maison de Repos possède un petit parc. De base, il est privatif mais on laisse les riverains y aller. On a bien dû leur expliquer que les travaux n’allaient rien changer pour eux. Le jardin va demeurer semi-public  ». Aujourd’hui, le projet est prêt à être lancé. Il sera financé par la COCOM et la Commune de Saint-Gilles, pour un montant total de 18 millions et demi d’euros.

- [A lire]  : Un espace vert intergénérationnel va voir le jour dans le Namurois

Vous souhaitez nous communiquer une idée de sujet pour un futur article ? Vous désirez exprimer votre opinion sur un fait d’actualité, une réforme ou dénoncer une situation ? Lecteurs, travailleurs du secteur psycho-médico-social, contactez immédiatement le Guide Social via l’adresse redaction@guidesocial.be.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus