Du Souffle et Des Bulles, une belle initiative pour les familles

Du Souffle et Des Bulles, une belle initiative pour les familles

Du Souffle et Des Bulles est une initiative qui vient en aide aux familles de personnes autistes, notamment grâce à un service de garde à domicile. Le Guide Social a rencontré sa fondatrice, Océane Carrière, une éducatrice, pour en savoir plus sur ce projet innovant.

Accueillir les personnes autistes est difficile en Belgique, les places en institutions en viennent même à manquer au point d’envisager des soins à domicile. Lancé il y a 2 ans, le Plan transversal Autisme permettait enfin d’espérer des améliorations. Pourtant, les associations de terrain demeurent insatisfaites et dénoncent un véritable manque de volonté politique. Face à cette situation, Océane Carrière, jeune éducatrice, a lancé Du Souffle et Des Bulles, une ASBL qui propose un service de garde pour les personnes autistes, afin de laisser les familles se reposer. Le Guide Social est allé à sa rencontre.

LGS : Pourquoi avez-vous décidé de lancer cette initiative ?

OC : J’ai lancé Du Souffle et Des Bulles à mon retour d’un an de volontariat en Espagne où je me suis occupée de personnes autistes. En effet, je voulais continuer ce volontariat dans notre pays mais me suis retrouvée face à très peu d’association s’occupant spécifiquement de cet handicap.

LGS : Que pensez-vous de la prise en charge actuelle de l’autisme en Belgique francophone ?

OC : En Belgique francophone les centres spécialisés sont malheureusement très/trop rares. Ils sont surchargés et ont des listes d’attentes très longues.

- [A lire] : Le secteur associatif bouscule le politique en matière d’autisme

LGS : Combien de professionnels votre ASBL emploie-t-elle et quels sont leurs rôles ? Avez-vous des bénévoles qui travaillent avec vous, ou des structures partenaires ?

OC : A l’heure actuelle, nous fonctionnons via des bénévoles. En effet, l’association étant jeune nous n’avons pas de fonds suffisants pour engager quelqu’un. Nous sommes cependant entourés de professionnels qui nous conseillent dans nos pratiques. (psychologue, logopède, psychomotricien, ...) Sur le terrain il n’y a pour l’instant que moi, Océane Carrière, éducatrice formée à l’autisme.

LGS : Concrètement, comment se déroulent vos activités ? Quels sont vos projets actuels ?

OC : Les familles font appel à nous via les réseaux sociaux ou par notre site internet et demandent de l’aide. Nous les rencontrons une première fois pour apprendre à les connaître ainsi que la personne autiste. Ensuite commencent, à proprement parler, nos activités. Nous lançons le service de garde à domicile. Ce service de garde permet aux familles de prendre un temps pour eux et de se reposer, de souffler. D’où le nom de l’association "Du Souffle et Des Bulles"

- [A lire] : Premiers retours du Plan autisme à Bruxelles

LGS : Quelles évolutions envisagez-vous pour votre structure ? Quels sont les prochains enjeux auxquels vous devrez faire face ?

OC : Nous formons au mois de juillet une dizaine de volontaires pour pouvoir les envoyer sur le terrain dès le mois de septembre. Le plus grand enjeu est celui de trouver les fonds nécessaires pour que le service soit accessible à toutes les bourses. En effet, une heure de garde à domicile coûte 20€ mais il est inenvisageable de demander cette somme aux parents. C’est pour cela que nous avons lancer une campagne de Crowdfunding sur la plateforme KissKissBankBank.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus