La Wallonie fixe le rôle des services de soins palliatifs

La Wallonie fixe le rôle des services de soins palliatifs

Suite à la sixième réforme de l’Etat, la Wallonie est devenue compétente en matière de soins palliatifs à domicile. Un décret permettant de fixer le rôle et les missions des structures actives dans le secteur a été approuvé en dernière lecture par le Gouvernement wallon.

Selon un rapport du KCE, 80% des patients demanderaient de rentrer chez eux pour y vivre leurs derniers instants. Les services de soins palliatifs sont alors d’une importance primordiale dans la prise en charge de ces personnes. Sous l’impulsion de la ministre wallonne de la Santé, Alda Greoli, un nouveau décret fixe les règles du secteur, composé de trois types d’opérateurs  : les plateformes palliatives, la fédération de soins palliatifs et les équipes multidisciplinaires de soins palliatifs.

Pour la ministre, ce décret fixant leurs rôles et missions est une bonne chose. « Ces professionnels sont essentiels dans l’accompagnement des patients en fin de vie ainsi que dans celui de leur entourage. Ils mettent en effet toute leur expertise au service des patients et leur apportent des soins de qualité qui leur permettent d’appréhender leur fin de vie avec respect et justesse », explique-t-elle.

Trois services différents

Les plateformes sont des lieux de concertation dont l’objectif central est de promouvoir la culture palliative dans les soins prodigués aux patients en fin de vie. Concrètement, leurs missions seront de sensibiliser la population et former des professionnels et volontaires. Mais aussi d’apporter un soutien psychologique aux professionnels qui sont en lien direct avec les patients. Le décret, en plus de définir leur rôle, a revu leur mode financement. Jusqu’à présent, les plateformes devaient faire une demande annuelle de subventions. Afin de leur garantir une vision à plus long terme, la Ministre a décidé que ces subsides seront reconduits automatiquement d’année en année.

Le deuxième service que le décret définit est la Fédération de soins palliatifs. Celle-ci aura pour mission d’apporter son expertise et son soutien aux professionnels du secteur. Comment  ? En organisant des groupes de travail qui permettent aux acteurs des soins palliatifs de réfléchir, de se concerter, d’échanger sur leur pratique et de travailler ensemble au service des soins palliatifs et coordonnera les projets menés sur la Wallonie.

Les équipes multidisciplinaires de soins palliatifs rassemblent le troisième service définit par le nouveau décret. Il s’agit d’équipes de soutien de seconde ligne spécialisées en soins palliatifs. Leur mission est d’intervenir en plus des soignants habituels du patient et sont constituées de médecins, d’infirmier(e)s et, éventuellement, de psychologues, de paramédicaux et de volontaires. Il en existe neuf en Wallonie.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus