Quel est le salaire d'une accueillante d'enfants autonome, conventionnée ou salariée ?

Quel est le salaire d'une accueillante d'enfants autonome, conventionnée ou salariée ?

Le métier d’accueillante d’enfants consiste à assurer l’accueil d’enfants âgés de zéro à 6 ans, à son domicile ou dans un lieu potentiellement adapté pour cet accueil. Mais qu’en est-il donc de la rémunération de ces professionnelles qualifiées ? Quels facteurs influencent la variation du salaire ? Sous quel statut la rémunération est-elle la plus favorable ?

Les missions des praticiens de ce métier sont d’éduquer, de veiller au bien-être et au développement des enfants qui leur sont confiés.

Concrètement, l’accueillante d’enfants accompagne les enfants dans la réalisation des actes de la vie quotidienne tels que s’habiller, se nourrir. Il/elle fournit également aux enfants les soins d’hygiène nécessaires et réalise des activités avec eux. Ce métier se fait en coordination avec les parents qui collaborent avec l’accueillante d’enfants pour l’évolution de leur.s enfant.s.

Une relation de confiance est, par conséquent, primordiale dans ce métier car l’accueillante d’enfants doit répondre aux attentes des parents. En retour, les parents respectent le fonctionnement du milieu dans lequel l’accueillante d’enfants exerce.

Un aspect administratif est tout aussi important dans ce milieu. L’accueillante d’enfants doit gérer les paiements, les présences et la comptabilité. Il/Elle est également chargé de respecter des normes ONE ainsi que d’autres réglementations du secteur.

Accueillante d’enfants conventionnée

L’accueillante d’enfants conventionnée bénéficie d’un statut social et d’une couverture sociale similaire à celle accordée aux accueillantes salariées.

Ces accueillantes sont conventionnées auprès d’organismes subventionnés par l’Office de la naissance et de l’enfance telles qu’une crèche ou une Maison communale par exemple.

Le praticien du métier d’accueillante d’enfants conventionnée peut accueillir au maximum 5 enfants simultanément. Chaque accueillante est encadrée par un Service d’Accueillante d’Enfants Conventionnées avec lequel est signé une convention de collaboration.

L’accueillante conventionnée doit obtenir l’autorisation de l’ONE avant d’exercer son activité.

La rémunération des accueillantes d’enfants conventionnées consiste en une indemnité forfaitaire brute exemptée d’impôt. Cette indemnité est calculée en fonction des jours de présence réelle des enfants.

En 2020, cette indemnité s’élevait à 22,02 € brut garantis par jour d’enfant présent, et 13,21 € brut garantis par demi-jour de présence.

De plus, une participation financière des parents est requise et n’a pas d’influence sur l’indemnité perçue. Cette participation est fixée en tenant compte notamment des revenus mensuels nets du ménage.

 Une allocation de garde

Cette allocation est octroyée par l’ONEM à l’accueillante d’enfants conventionnée lorsque, pour des raisons indépendantes de sa volonté, ses revenus diminuent du fait de l’absence d’enfants inscrits.

En date du 1er mai 2022, le montant journalier de cette allocation s’élève à 38,90 €.

Accueillante d’enfants salariée

Depuis le 1er janvier 2020, les nouveaux praticiens de ce métier sont directement engagés sous contrat de travail. Il est prévu que d’ici 2025, toutes les accueillantes conventionnées passeront sous statut salarié.

En date du 1er mai 2022, les praticiens du métier d’accueillante d’enfants relevant de la compétence de la Communauté française et germanophone perçoivent une rémunération mensuelle brute indexée commençant à partir de 2.254,55 €. Cette rémunération est prévue pour l’accueillant en début de carrière.

En ce qui concerne l’accueillant d’enfants disposant d’une ancienneté d’au moins 28 ans, son salaire brut mensuel indexé s’élève à 3.208,23 €.

Accueillante d’enfants autonome (ou indépendante)

L’accueillante d’enfants autonome décide de ses propres horaires et fixe les frais demandés aux parents. Bien qu’il/elle ne relève pas d’un pouvoir organisateur, son activité est tout de même contrôlée par l’ONE.

La rémunération brute mensuelle d’un accueillante d’enfants autonome se situe en principe, entre 1.400 € et 2.065 €.

Toutefois, il est à noter que ce salaire n’est pas stable dans la mesure où l’accueillante d’enfants louant un local aménagé pour ce type d’activité doit payer le loyer.

En outre, la rémunération variera en fonction du nombre d’enfants pris en charge par l’accueillante d’enfants autonome ainsi que son horaire.

Conclusion

Bien qu’elle ait fait l’objet de controverse durant plusieurs années, la rémunération des accueillantes d’enfants semble se stabiliser.

L’accueillante salariée perçoit un salaire fixe et plus stable que celui prévu pour l’accueillante conventionnée.

Des facteurs autres que le statut influencent également la rémunération. Notamment, l’allocation de garde, les années d’ancienneté ainsi que les charges à supporter lorsque l’accueillante. d’enfants exerce sous le statut d’indépendant.

Et pour aller plus loin :

[Découvrez les fiches métiers dédiées à la profession d’accueillant.e d’enfants] :
 Missions, formation, statuts... : à la découverte du métier d’accueillant.e d’enfants
 Quelles sont les formations pour devenir accueillant-e-s d’enfants en Belgique ?

[Découvrez les témoignages d’accueillant.e d’enfants] :
 Gaëtane, accueillante d’enfants : "Je me suis battue pendant 7 ans pour avoir un statut"

[Découvrez les autres professions du secteur psycho-médico-social] :
 Les témoignages
 Les fiches métiers



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus