Accueillantes d’enfants : "Toutes salariées d’ici fin 2025 !"

Accueillantes d'enfants:

L’ONE, en collaboration avec Alda Greoli, ministre de l’Enfance, a lancé en mai une vaste campagne à destination des accueillantes d’enfants et des élèves qui se destineraient à ce métier. Le but ? Les informer de la possibilité de bénéficier désormais d’un vrai contrat de travail. Bernard Geerts, conseiller au département accueil à l’ONE, nous présente les grands points de ce projet.


- [A lire] : Greoli : "Bientôt 600 accueillantes d’enfants sous contrat de travail !"

Protection sociale complète, congés payés, pécule de vacances ou encore stabilité de revenus et d’emploi : le nouveau statut offert aux accueillantes d’enfants comporte des avantages non négligeables. Mais, cette situation n’est pas assez connue. Face à ce constat, l’ONE, en collaboration avec la ministre Alda Greoli, a lancé une grosse campagne d’informations.

« L’objectif est de faire connaître le statut salarié et ses avantages ainsi que de susciter des candidatures, des vocations. Nous organisons des séances pour informer les personnes intéressées par le fait de devenir accueillantes salariées », pointe Bernard Geerts. Le but est évidemment de rappeler aux participantes de ces séances d’info que ce statut offre aux accueillantes d’enfants la possibilité de travailler de leur domicile ou bien d’un lieu choisi, sûr et adapté. De plus, elles jouissent d’un service qui encadre, fournit une aide pour l’équipement de base et prend en charge la gestion administrative de leur activité.

- [A lire] : Kokcinelo : a-t-on trouvé la solution au manque d’accueillantes d’enfants ?

Une condition : être puéricultrice ou assimilée

« Pour être une accueillante d’enfants salariée, niveau formation, il faut être puéricultrice ou assimilée. En matière d’infrastructure, il faut pouvoir accueillir des enfants dans un lieu sûr et adapté, il faut aussi accueillir quatre enfants à temps plein. L’avantage du statut accueillante salariée ? Une stabilité au niveau des rentrées financières, mais aussi un accès complet à la sécurité sociale et aux congés payés », rajoute Bernard Geerts.

Globalement, l’enjeu central pour le secteur est la professionnalisation. « Une meilleure stabilité d’offres d’accueil permettra d’avoir des accueillantes qui restent dans la profession à plus long temps. Le but est aussi de soutenir la mobilité au sein du secteur entre l’accueil collectif et l’accueil familial. » Il conclut : « À partir du premier janvier prochain toutes les nouvelles accueillantes seront engagées sous le statut salarié. Et celles qui sont déjà en fonction, progressivement, deviendront accueillantes salariées à l’horizon fin 2025. »

A.A.

Découvrez notre reportage vidéo :

Retrouvez toutes les vidéos du Guide Social sur notre chaîne Youtube.



Commentaires - 2 messages
  • Les nouvelles accueillantes ont le statut immédiatement et les anciennes ne l'auront pour certaines que dans 5 ou 6 ans.
    Ca veut dire que dans 5 ans, celles qui commencent maintenant auront 5 ans d'ancienneté (et le salaire indexé en conséquence) et les anciennes qui travaillent peut être depuis 15 ans commenceront au salaire minimum sans tenir compte de leur ancienneté.
    Quand on sait qu'aux premières réunion, on promettait de mettre tout le monde sous statut dans les deux ans...
    Ca va faire des inégalités flagrantes pour les mêmes emplois.

    Arneg dimanche 21 juillet 2019 14:35
  • Je suis tout a fait d'accord avec le premier commentaire .
    Je trouve complètement illogique que les nouvelles accueillantes soit sous statut avant les anciennes car celles qui étaient la ont eu toutes les difficultés au niveau financier et une non reconnaissance et quand tout se met en place,elles sont donc remercier de tout a attendre et voir les nouvelles passer devant ....et comme dit ci-dessus l'ancienneté sera prise en considération pour les nouvelles alors que les anciennes qui font le métier depuis des années n'auront peut-être pas pour certaines autant d'ancienneté qu'elles ne l'ont (ce n'est pas rationnel !)

    Sabrina2706 dimanche 21 juillet 2019 23:58

Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus