Aides familiales et gardes à domicile : un statut d'employé dès avril

Aides familiales et gardes à domicile: un statut d'employé dès avril

Après 20 ans de combat pour obtenir un statut à la hauteur du travail accompli sur le terrain, les aides familiales, les aides ménagères sociales ou encore les gardes malades ont enfin obtenu gain de cause. Le Gouvernement wallon va en effet procéder le premier avril prochain au passage du statut ouvrier au statut employé dans le secteur. Une mesure qui concerne plus de 7.000 personnes !

« Ce qui est important aujourd’hui, c’est que ce changement de statut permettra à ces travailleuses – ce sont des femmes à 95 % – d’avoir non seulement accès à un travail de qualité, mais aussi de leur permettre de conjuguer leur avenir professionnel et familial au futur », a martelé le député Mourad Sahli, en séance plénière du parlement wallon le 19 décembre dernier. Le député socialiste, conscient de l’importance de ce dossier, a rajouté : « Cet accord est accompagné par ailleurs par un certain nombre de mesures qui sont inscrites dans le budget 2020 « Madame la Ministre, je souhaiterais connaître les contours de cet accord et les nouvelles mesures qui l’accompagnent. »

Christie Morreale, ministre wallonne en charge notamment de l’Emploi et de l’Action sociale a tout d’abord rappelé que ce dossier était prioritaire pour le Gouvernement avant de tacler l’ancien exécutif : « Des budgets et un passage du statut ouvrier à employé avaient été promis. Il était attendu avec impatience. Les budgets de 2019 et les promesses n’ont pas pu être tenus en 2019. »

- [A lire] : Aides familiales et gardes à domicile : un statut d’employé et vite !

Elle a ensuite tenu à rassurer le secteur : « Dès que nous sommes entrés en fonction, nous avons pris des mesures pour faire en sorte de doubler les moyens pour pouvoir permettre un passage du statut ouvrier au statut employé pour ces 7 000 travailleuses. Il y a 5 % d’hommes, mais en l’occurrence le féminin l’emporte. C’est quelque chose d’important dont il fallait juridiquement s’assurer, dans le cadre d’une actualité particulière des élections sociales, que cela n’allait pas poser de fragilité pour les organisations représentatives. On a senti qu’il y avait des inquiétudes qui ont été entendues et écoutées. Nous avons demandé un avis au SPF pour avoir, en termes juridiques, les apaisements nécessaires, que nous avons eus. J’ai réuni, il y a quelques jours, la commission paritaire pour confirmer la volonté du Gouvernement de passer au 1er avril du statut ouvrier au statut employé. »

Pour la ministre, il s’agit d’une véritable avancée sociale qui dépasse la seule compétence de l’emploi. « C’est une de mesures que nous prenons aussi en matière de lutte contre la précarité », a-t-elle assuré. « À ceux qui nous disent que nous ne faisons rien en matière de précarité, nous augmentons le pouvoir d’achat des travailleurs et des travailleuses qui sont principalement à temps partiel et qui rendent des services à la collectivité. »

- [A lire] : Elections : plus de moyens pour l’aide à domicile !

E.V.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus