1,5 millions d’euros pour les centres de rencontres et d’hébergement

1,5 millions d'euros pour les centres de rencontres et d'hébergement

Les centres de rencontres et d’hébergement (CRH) de la Fédération Wallonie-Bruxelles recevront un soutien de 1,5 millions d’euros.

Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles dégagera un financement supplémentaire de 1,5 millions d’euros pour soutenir les centres de rencontres et d’hébergement (CRH) suite à la pandémie de COVID19. Le budget débloqué permettra d’octroyer une indemnité forfaitaire qui variera entre 6.000, 9.000 et 13.500 euros par tranche de 2 mois en fonction de la catégorie du CRH.

La ministre de l’Aide à la jeunesse, Valérie Glatigny, déclare dans un communiqué : « A côté de son impact social et économique indéniable, le COVID19 a aussi un impact psychologique extrêmement lourd. Les mesures sanitaires frappent de plein fouet nos jeunes. Il est indispensable de continuer à soutenir les CRH, qui assurent un rôle social important pour nos jeunes et doivent être soutenus pour traverser cette crise d’une ampleur inédite et pouvoir reprendre leurs activités dès que possible. »

- [A lire] : Aide à la Jeunesse : "Une vraie place pour la jeunesse et les services qui la soutiennent !"

Indemnité en fonction des catégories de CRH

Les CRH, qui dépendent beaucoup des sorties scolaires, pourront bénéficier de cette indemnité pour la période allant du 1er septembre 2020 au 30 juin 2021. Chaque forfait couvre des périodes de deux mois et varie en fonction du niveau du CRH, à savoir : 13.500 euros pour les CRH de niveau 1 ; 9.000 euros pour les CRH de niveau 2 et 6.000 euros pour les CRH de niveau 3.

Indemnité en fonction du taux d’occupation

Dès lors que ces structures sont confrontées à des charges fixes quel que soit le taux d’occupation / inoccupation, le gouvernement a également décidé d’octroyer une indemnité totale ou partielle en fonction du taux d’occupation des CRH :

  • Les CRH disposant d’un taux d’occupation inférieur ou égal à 30% sur la période de deux mois concernée par rapport à une moyenne calculée pour l’année 2019 se verront octroyer l’intégralité du montant.
  • Les CRH disposant d’un taux d’occupation compris entre plus de 30% et moins de 80% sur une période de deux mois par rapport à une moyenne calculée pour l’année 2019 pourront également bénéficier, de façon dégressive, d’une partie de l’indemnité (cf tableau).
  • Dès lors qu’en temps normal, les CRH avoisinent les 80% de taux d’occupation, ce pourcentage a été arrêté comme plafond pour pouvoir bénéficier de l’indemnité. En outre, l’indemnité ne pourra aboutir à l’octroi d’un montant supérieur ou égal à 90% des recettes propres de l’opérateur.

Les structures peuvent prendre contact avec le service de la Jeunesse de l’Administration générale de la Culture au 02/413.29.39 ou par mail à service.jeunesse@cfwb.be pour tout renseignement.

- [A lire] : Aide à la jeunesse : le désarroi d’une juge et renfort annoncé par Glatigny



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus