Aide à la Jeunesse : "Une vraie place pour la jeunesse et les services qui la soutiennent !"

Aide à la Jeunesse:

Les acteurs du secteur non-marchand, aussi nommé secteur à profit social, dénoncent depuis longtemps la réalité suivante : ce sont les plus vulnérables qui paient les crises au prix le plus fort. La pandémie actuelle a intensifié ce constat et souligné davantage le caractère et le rôle essentiel du secteur de l’Aide à la Jeunesse. Une carte blanche de l’Inter-Fédérations de l’Aide à la Jeunesse.

Ce secteur prend en charge, chaque année, plus de 40.000 jeunes. (1) Les services agréés de l’Aide à la Jeunesse, dont la majorité est affiliée à une fédération membre de l’Inter-Fédérations, offrent une aide diversifiée (2) en réponse aux problématiques individuelles des jeunes et de leur famille.

Ces personnes que nos structures accompagnent au quotidien, ont été particulièrement touchées par la crise. Depuis mars dernier, les services travaillent sans relâche, pour assurer la continuité de leurs actions et limiter les conséquences néfastes de cette situation inédite. Le secteur s’est adapté pour maintenir, voire amplifier, les contacts avec les enfants, les jeunes et les familles et ce, malgré les conditions sanitaires compliquées. Les services ont à cœur de poursuivre leur mission d’aide, de prévention et de protection de la jeunesse.

- [A lire] : Aide à la jeunesse : le désarroi d’une juge et renfort annoncé par Glatigny

Les crises font partie de la vie et nous devons y faire face

Quelles réponses solidaires, citoyennes, politiques adaptées nous permettront de dépasser les difficultés actuelles et à venir ? Qu’attendons-nous de l’action publique à destination de la jeunesse ? Comment préserver celle-ci au maximum et lui assurer un avenir porteur, tant individuellement que collectivement ?

Pour nous, les enfants et les jeunes doivent disposer au sein de notre société d’une place spécifique et positivement reconnue. Ils ne constituent pas "un problème à régler" mais représentent tous, sans exception, le présent et l’avenir de notre société. Créer un contexte qui les respecte et leur offrir des perspectives est une responsabilité collective de l’ensemble des acteurs de la société, professionnels et particuliers.

Qu’il soit considéré comme "vulnérable", "en difficulté", "en danger" ou "ayant commis un fait qualifié infraction", ces appellations reflétant souvent les différents aspects d’une même réalité, chaque jeune doit bénéficier des mêmes droits. C’est l’accès pour chacun à une vie conforme à la dignité humaine, dans toutes ses dimensions, qui doit, a minima, être recherché.

- [A lire] : Le travail de l’éducateur spécialisé en confinement

Notre travail avec et pour les jeunes

Nous travaillons avec et pour les jeunes à l’avènement d’une société accueillante. Une société qui donne à chacun le droit et la possibilité d’en être acteur, de s’épanouir, de créer son propre chemin. Ce défi demande qu’on laisse ces jeunes expérimenter, échouer, bifurquer, apprendre à se connaître et à connaître le monde.

Avoir le temps de donner du temps aux jeunes est indispensable si la société veut se doter d’une réelle capacité à rétablir l’égalité des chances. Pour atteindre cet objectif, l’Aide à la Jeunesse travaille main dans la main avec de multiples secteurs. L’aide sociale, l’emploi, la politique de la famille, la santé, la culture, l’enseignement et bien d’autres, sont nos alliés. Une vision intégrée des besoins des jeunes leur offrira des opportunités positives de participation et de réalisation de soi.

En contribuant au développement et à l’épanouissement de la jeunesse, le secteur à profit social permet à celle-ci de s’enrichir, d’accéder à un bien-être qu’il est difficile de mesurer en termes financiers même s’il participe activement à apporter une plus-value sociétale.

- [A lire] : Confinement : le quotidien chamboulé des enfants placés

Notre capacité d’adaptation et d’amélioration

L’expérience de la crise Covid prouve une fois encore notre capacité d’adaptation et d’amélioration. Nous, Inter-Fédérations de l’Aide à la Jeunesse, souhaitons travailler notre résilience.

En conclusion, nous souhaitons avoir le temps d’écouter, de valoriser et d’accompagner les enfants, les jeunes, et leurs familles. Nous appelons tous les secteurs qui s’adressent aux jeunes à travailler main dans la main pour continuer à tisser des liens sur le terrain, dans les organes de concertation et au niveau politique. Nous voulons participer à la création d’une société qui montre un visage ouvert à sa jeunesse et porte sur elle un regard bienveillant.

La période actuelle est difficile à vivre pour l’ensemble de la population mais la jeunesse est touchée de plein fouet dans tous les moments de rencontre, d’apprentissage, de convivialité et d’altérité qui forgent la construction des personnalités et des rêves d’avenir. Il nous revient en tant qu’adultes de démontrer aux jeunes que le futur est un enthousiasme.

Inter-Fédérations de l’Aide à la Jeunesse

Denis Xhrouet

Président

L’Inter-Fédérations de l’Aide à la Jeunesse rassemble, autour d’objectifs et de valeurs communes la majorité des fédérations des institutions et services de l’Aide à la Jeunesse qui représentent les 399 services agréés du secteur. Se positionnant comme l’interlocuteur privilégié des instances politiques et administratives et des structures privées et publiques, l’Inter-Fédérations est un partenaire incontournable et indispensable du secteur de l’Aide à la Jeunesse en Fédération Wallonie-Bruxelles.

Savoir plus :

1 : http://www.aidealajeunesse.cfwb.be/index.php?id=3469
2 : Cette aide prend différentes formes :
- une aide sur simple demande, personnalisée ou en groupe,
- une aide en famille, relationnelle, psychologique ou encore éducative,
- un soutien aux jeunes en décrochage scolaire,
- la recherche et l’accompagnement des familles d’accueil,
- un hébergement. En urgence, à court terme ou à plus long terme, avec une prise en charge complète et globale (quotidienne, éducative, psychologique, médicale, scolaire, relationnelle, familiale, …),
- une aide et un accompagnement à l’apprentissage de l’autonomie,
- un accompagnement dans des prestations éducatives et d’intérêt général en réponse à des faits de délinquance commis par des jeunes.




Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus