La communauté LGBTQI+ se mobilise pour la création d’un centre de santé arc-en-ciel

La communauté LGBTQI+ se mobilise pour la création d'un centre de santé arc-en-ciel

Un défilé a eu lieu ce dimanche 16 mai devant le Parlement pour faire entendre les revendications de la communauté LGBTQI+ en matière de santé et réclamer la création d’un centre de santé spécifique. La volonté est là, les ressources et l’aval de la majorité bruxelloise pas encore.

Une cinquantaine de personnes se sont réunies dimanche soir devant le Parlement de Bruxelles pour former une chaine humaine réclamant une attention particulière à l’attention des personnes LGBTQI+. “Les personnes LGBTQI+ ont besoin de soins de santé spécifiques”, ont déclaré les militants au micro de la RTBF. “Notre demande est simple : il est temps que Bruxelles ait un centre de santé arc-en-ciel".

Les organisations de santé Rainbowhouse, à l’initiative de cette action, font écho aux paroles des militants : “Plusieurs études montrent que nous sommes plus vulnérables, et pas seulement en matière de santé sexuelle. L’histoire de vie, l’homophobie intériorisée, le rejet et l’éloignement de la famille, la violence sont des facteurs qui rendent plus difficile la prise en charge de soi et le contact avec le milieu médical”.

- Lire aussi : LGBTQI : "Notre mission ? Ouvrir les professionnels à la diversité"

La majorité bruxelloise face à ses responsabilités

Un réseau de professionnels de santé recommandés par des patients se montrant satisfaits de l’approche a déjà été créé. Les organisations O’Yes, Tels Quels, Genres Pluriels ainsi que la Fédération Laïque des Centres de Planning Familial et Ex Aequo sont à l’origine de ce projet. Les professionnels de santé s’adressent directement aux (futurs) professionnels de la santé en leur proposant des formations spécifiques à la santé des personnes LGBTQI+.

Cependant, un centre de santé LGBTQI+ est toujours en attente. La majorité de la ville de Bruxelles avait déjà annoncé la création d’un centre mais rien n’a encore été entrepris. De plus, les organisations de santé manquent cruellement de ressources. Elles font donc appel aux autorités pour concrétiser le projet : “Nous voulons également participer à la conception de ce futur centre”, ont-elles confirmé. “Une telle Maison de la santé Arc-en-ciel ne peut être efficace et atteindre le public que si elle vient de la communauté. Un accueil par des personnes partageant les mêmes idées est essentiel pour une approche globale et complète des personnes LGBTQI+”.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus