Les ASBL provinciales dans le viseur : l’heure du grand ménage ?

02/03/22
Les ASBL provinciales dans le viseur : l'heure du grand ménage ?

Le ministre wallon des Pouvoirs Locaux a décidé de passer au crible les ASBL provinciales afin de déceler les dysfonctionnements de certaines d’entre elles. C’est une récente enquête de la RTBF, mettant en lumière des ASBL à la gestion pour le moins douteuse, qui a motivé cette décision. [Un article de MonASBL.be]

Les ASBL provinciales fonctionnent-elles correctement ? C’est la question à laquelle Christophe Collignon, ministre wallon des Pouvoirs Locaux, a décidé de répondre. D’ici le 31 mars prochain, les provinces devront donc communiquer un cadastre reprenant la liste des ASBL créées à leur initiative, recevant un subside récurrent de plus de 50.000€ ou bien ayant à disposition du personnel provincial. Ces informations permettront à l’administration du ministre wallon de procéder à un audit.

À l’origine de cette opération, une enquête diffusée dans le cadre de l’émission Investigation sur la RTBF. La journaliste Christine Borowiak et son équipe ont notamment mis en lumière des irrégularités au sein de trois ASBL provinciales : l’ASBL du service social du personnel provincial namurois ; l’ASBL Teralis et un ancien conflit d’intérêt avec le centre Arthur Regniers dans le Hainaut.

Les révélations de la RTBF

Concernant l’ASBL du service social du personnel provincial namurois, l’équipe d’investigation de la RTBF a révélé l’existence de pas moins de 50 appartements sur les côtes belges et françaises appartenant à la province et mis à disposition de son personnel à des tarifs avantageux. Problème : la mauvaise gestion de l’ASBL – subsidiée en partie par la province - a provoqué une perte de 182.000€ en 2020 et 147.000 l’année précédente.

... Lire la suite de l’article sur le site de MonASBL.be



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus