Les doubles messages

05/10/01

Lorsqu’une personne vous dit quelque chose au niveau verbal, mais que son comportement indique l’inverse, vous aurez du mal à vous y retrouver. Par exemple, une mère pleure, et sa fille lui demande : Tu es triste maman ? ; Elle répond le contraire pour ne pas l’inquiéter : Mais non, je ne suis pas triste . Elle va dénier ses larmes pour ne pas faire souffrir son enfant. Mais celle-ci sera déchirée entre deux niveaux de communication différents, ne sachant pas auquel se fier.

Le double message, ou la communication en double contrainte (double bind) oblige le récepteur à faire le choix d’un des deux messages, et sera donc en inadaptation avec l’autre communication. Celà peut favoriser un état anxieux chez lui. L’émetteur, quant à lui, cherche à communiquer ses sentiments tout en essayant de se conformer à un modèle, ou de donner une bonne image de soi.

Si nous ne prenons pas la peine de décoder la dissonance pouvant exister entre ces deux formes de discours, nous risquons d’être décontenancés, avec le sentiment que l’autre cherche à nous manipuler.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus