Les Restos du cœur remettent en question le système d’aide alimentaire

Les Restos du coeur remettent en question le système d'aide alimentaire

Les Restos du cœur jouent un rôle essentiel dans l’aide à la personne et agissent principalement au niveau de l’aide alimentaire. Pour faire face à la hausse des demandes, la Fédération des Restos du cœur plaide pour un rapide changement du système.

En distribuant des repas chauds aux populations démunies, les Restos du cœur apportent une assistance bénévole importante. Afin de répondre efficacement à la croissance de la demande, ils doivent s’adapter. "L’aide alimentaire constitue un pan indispensable, mais pas unique de la lutte contre la pauvreté", déclare le président de la fédération Jean-Gérard Closset à l’agence de presse Belga.

Lire aussi  : L’étouffement du secteur de l’aide alimentaire face au coronavirus

Faire face à la hausse des besoins

Les Restos du cœur estiment que la responsabilité ne leur revient pas entièrement et doit être partagée. Ils plaident en faveur d’une meilleure structuration du réseau. En effet, "chaque acteur agit à sa manière sans véritable coordination et organisation structurée", déplorent-ils à l’agence de presse Belga.

De plus, les disparités entre les régions et les communautés sont parfois non négligeables. Afin d’y faire face, une solution serait de créer un comité de concertation où se réuniraient les grands acteurs de l’aide alimentaire. Cela permettrait d’avoir un meilleur aperçu des zones les plus touchées par la pauvreté et par conséquent de couvrir au maximum les besoins réels des bénéficiaires.

En effet, la fédération constate avec regret que les moyens mis en place par les autorités pour lutter contre la pauvreté ne sont pas suffisants, et suggère une nouvelle approche financière. Cette approche personnalisée proposerait des aides plus adaptées à chacun, par exemple une alternative aux chèques alimentaires.

Enfin, les Restos du cœur souhaitent que le système apporte une assistance sociale aux personnes accueillies toujours plus centrée sur l’humain.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus