Liège : l'asbl Parents-Secours manque de familles d'accueil

Liège: l'asbl Parents-Secours manque de familles d'accueil

En 2020, le nombre de demandes d’hébergement temporaire a augmenté et de plus en plus de familles d’accueil sont nécessaires.

[DOSSIER]
- Devenir famille d’accueil : "C’est un mouvement citoyen qui fonctionne !"
- Manque de familles d’accueil : "Surtout pour les bébés et les ados"

Le projet Parents-Secours vise à créer un climat de sécurité et de solidarité dans le quartier en tendant la main aux enfants en détresse. À l’heure du coronavirus, l’asbl veut répondre à la hausse des demandes de familles d’accueil temporaire pour les enfants en situation délicate.

- [A lire]  : Aide à la jeunesse : le désarroi d’une juge et renfort annoncé par Glatigny

Un hébergement temporaire de maximum 5 jours

À liège, ils sont 500 familles à avoir rejoint le mouvement solidaire et à venir en aide aux enfants perdus, malades, blessés ou effrayés. En cette période difficile, l’association espère aller plus loin en répondant à un autre besoin urgent  : l’hébergement temporaire.

"On s’est rendu compte que certaines familles avaient besoin que leurs enfants soient gardés, mais temporairement. C’est maximum 5 jours, le temps que la famille puisse retomber sur ses pieds, de résoudre quelques problèmes ou le temps que d’autres services qui s’occupent de l’enfant trouvent une solution à plus long terme", a expliqué Elisa Lovato, la responsable communication de Parents-Secours à la RTBF.

En 2020, le nombre de demandes d’hébergement temporaire a augmenté et de plus en plus de familles d’accueil à temporaire sont nécessaires.

"C’est puissance 10 avec la pandémie. On a reçu 60 demandes, on a pu trouver une solution pour la moitié d’entre elles. Avec la pandémie, des familles monoparentales, des mamans qui étaient déjà isolées l’ont encore été un peu plus. Certaines qui pouvaient compter sur des proches se sont aussi retrouvées isolées. Et puis le confinement, l’absence d’école à certains moments, de travail aussi, ça crée des tensions et des conflits", a ajouté Elisa Lovato à la RTBF.

- [A lire]  : Aide à la jeunesse : un budget supplémentaire de plus de 4 millions d’euros

Devenez Parents-Secours

En Belgique, les Parents-Secours sont reconnaissables grâce à une pancarte rouge et blanche affichée à leur fenêtre. Ils viennent en aide aux enfants en difficulté, notamment en les hébergeant d’urgence pendant quelques jours.

Huguette Portier-Dumalin, une jeune grand-mère de 4 petits-enfants témoigne de son expérience en tant qu’hébergeuse d’urgence à domicile à la RTBF  :

"Quand, avec mon mari, on a décidé d’apposer l’affiche Parents-Secours à la fenêtre, l’assistante sociale nous a expliqué qu’on pouvait aussi être un hébergement d’urgence. On a tout de suite saisi cette opportunité parce que c’est plus efficace, c’est plus concret que d’attendre qu’un enfant sonne pour avoir de l’aide." 

En novembre dernier, Huguette a ainsi accueilli une petite fille de 3 ans dont la maman isolée devait accoucher d’un deuxième enfant et ne pouvait donc pas s’occuper d’elle.

À ce jour, 200 familles bénévoles hébergent temporairement des enfants dans le besoin, mais c’est loin d’être assez pour répondre à toutes les demandes.

Pour être hébergeur, il faut avoir 21 ans au préalable et satisfaire à une enquête stricte réalisée par le Parquet de la famille et l’assistante sociale de l’association.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus