Sept conseils avant de demander un subside public pour votre ASBL

22/09/21
Sept conseils avant de demander un subside public pour votre ASBL

La recherche de subsides est un parcours souvent long, difficile et pourtant inévitable pour certaines ASBL. Pour mettre toutes les chances de votre côté, MonASBL.be a identifié sept bonnes pratiques à suivre de près avant d’aller taper à la porte des ministres. [Un article de MonASBL.be]

Les procédures pour demander un subside sont aussi nombreuses et variées que les instances publiques subsidiantes et leurs administrations… S’il n’existe pas une seule marche à suivre, certaines bonnes pratiques peuvent vous aider à gagner du temps et surtout de l’énergie.

Mon objet social intéresse-t-il les pouvoirs publics ?

La toute première question à se poser avant de se lancer dans la folle aventure de la chasse aux subsides est : qui pourrait être intéressé à poursuivre le même objet social que mon ASBL ?

Cette étape est fondamentale puisqu’elle vous permettra de savoir tout de suite si oui ou non les pouvoirs publics sont susceptibles d’intervenir dans le financement de votre ASBL ou bien si vous devriez plutôt vous tourner vers des financements privés (sponsoring, fondations…).

On peut imaginer par exemple qu’une ASBL créée pour soutenir un individu pourra difficilement solliciter un subside public étant donné que sa mission n’a pas de portée collective.

A qui s’adresser ?

Ensuite, vous allez devoir identifier le cabinet ministériel, ou encore l’administration à qui vous adresser. De ce côté-là, le système institutionnel belge et ses complexités ne facilitent pas la tâche des associations… Selon votre secteur d’activité il est même possible que vous ayez à faire à plusieurs pouvoirs subsidiants.

Un conseil toutefois : partez du niveau de pouvoir le plus proche de vous ! Si votre ASBL a un rayonnement local, vous aurez tout intérêt à vous tourner dans un premier temps vers votre commune. Si celle-ci n’est pas en mesure de vous aider, elle pourra vous rediriger vers l’institution compétente.

Que votre ASBL intervienne au niveau local ou non, vous pouvez également vous adresser aux fédérations actives dans le même secteur (par exemple : ACODEV, la fédération des organisations de coopération au développement ; l’AISF, l’association interfédérale du sport Francophone, etc.) qui sauront vous réorienter vers les institutions compétentes.

Identifier clairement votre demande

... Lire la suite de l’article sur le site de MonASBL.be



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus