Coronavirus et santé mentale : aider les soignants en les écoutant

31/03/20
Coronavirus et santé mentale : aider les soignants en les écoutant

Plusieurs initiatives fleurissent en cette période de confinement. Alors que les inquiétudes grandissent concernant la santé mentale du public, mais aussi et surtout des soignants, les professionnels se mobilisent. Des dispositifs d’écoute, accessibles en ligne, offrent des consultations gratuites, délivrées par des psychologues, des psychanalystes et des psychothérapeutes. Le tout avec la volonté affichée de venir en aide aux travailleurs du secteur de la santé.

Comment rester sain d’esprit lorsqu’on est confiné chez soi ? C’est déjà complexe, mais lorsque l’on lutte jour après jour contre le virus, soignant et supportant les malades, cela devient encore plus dur. C’est pourtant la réalité qu’affrontent aujourd’hui les professionnels du secteur de la santé, redoutant le pic d’une épidémie qui semble s’étirer dans le temps.

Alors, psychologues, psychothérapeutes et psychanalystes, mais également travailleurs sociaux offrent leurs services. Des dispositifs d’écoute sont mis en place par des professionnels pour aider les soignants comme le grand public à traverser la crise sanitaire. Joel Nederlandt, qui offre ses services de psychologues en ligne, sur le site Therapy2Web, explique : « Nous avons mis en place une plateforme pour prendre rendez-vous avec des professionnels de la santé mentale. Certains de nos membres ont proposé de mettre en place des consultations gratuites et la majorité des professionnels a accepté. »

Si vous choisissez de les contacter, vous consulterez « des psychothérapeutes, des psychologues, des psychanalystes. La consultation peut se faire par téléphone ou par webcam. Nous proposons aux personnes qui en ressentiraient le besoin une première consultation gratuite. »

« Combler un besoin, offrir un service »

Joel Nederlandt l’affirme : « Certains membres de notre plateforme souhaitent offrir plusieurs consultations gratuites aux professionnels de santé qui sont en première ligne contre l’épidémie. Ils ont une charge de travail très importante, d’où notre initiative, pour leur venir en aide en cas de besoin. C’est ce que l’on choisira en priorité. Notre volonté est de combler un besoin, d’offrir un service au plus grand nombre. Si jamais il y a besoin d’un suivi complémentaire, nous prendrons les décisions au cas par cas. »

Le grand public est également le bienvenu, pour faire le point, le temps d’une première consultation, même si le professionnel de la santé mentale indique vouloir « éviter les abus ». Des initiatives comme celle-ci, il y en a une autre. La Ligue Bruxelloise pour la santé mentale se mobilise. Cette ASBL propose un appui téléphonique par les services de santé mentale bruxellois (SSM).

Que ce soit pour écouter, résoudre des situations compliquées, où orienter vers les services compétents, les interlocuteurs sauront vous accueillir. Là aussi, ils sont médecins, psychiatres et pédopsychiatres, psychologues, mais également travailleurs sociaux. Le grand public, comme les professionnels de santé sont incités à appeler s’ils en ressentent le besoin. Le service d’accueil téléphonique est disponible du lundi au vendredi, de 18 à 22 heures, et le weekend, de 9 à 17 heures. Il suffit de composer le 025 01 01 27 ou 28 ou 29.

[Sur le même sujet] :
- Préserver la santé mentale des soignants : le défi lancé par le virus
- Psychologues : consultation par vidéo et davantage de flexibilité
- Chronique d’un psy : "Je ferme mon cabinet pour le bien de la collectivité"
- Chronique d’un psy : "La vidéo-consultation en thérapie"
- Coronavirus : les recommandations de la Compsy aux psychologues
- Coronavirus : recommandations et implications pour les psychologues



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus