Elections : la Ligue Braille passe à l'action

Elections: la Ligue Braille passe à l'action

Le 26 mai dernier, la Belgique s’est rendue aux urnes pour les élections régionales, fédérales et européennes. La Ligue Braille a donc décidé de sortir son cahier de revendications en vue d’interpeller les futurs responsables politiques. Elle plaide notamment pour supprimer les différences de traitement existantes entre les personnes handicapées âgées de plus de 65 et celles de moins de 65 ans.

La Ligue Braille défend les principes fondamentaux à savoir respecter les droits, les libertés ainsi que les devoirs envers les personnes handicapées. Dans son mémorandum, il est souligné le fait de prendre en compte l’avis et les réflexions des personnes handicapées dans les processus et les décisions législatives les concernant. Dans cette période post-électorale où les nouveaux gouvernements sont en train de se former, elle a décidé d’enfoncer le clou et de revendiquer une série de points. Tour d’horizon des différentes propositions :

- [A lire] :Elections 2019 : les propositions des partis pour le handicap !

Un ministre à la place d’un secrétaire d’Etat

Créer la charge de ministre pour confier les compétences des personnes handicapées et non plus les confier à un secrétaire d’Etat. Renforcer les actions de médiation envers le grand public ainsi que des professionnels. Également, simplifier les démarches administratives pour permettre un meilleur accompagnement des personnes handicapées.

Financement et développement du secteur du handicap

Supprimer les différences existantes entre personnes handicapées âgées de plus de 65 et celles âgées de moins de 65 ans dans le but de mener une politique se rapprochant au mieux du besoin de la personne. Le but est également de faciliter l’aide aux personnes handicapées et de faire face aux demandes croissantes dont la liste d’attente est trop élevée. Donner également plus de financement pour mettre en place des infrastructures adéquates.

L’accessibilité et la mobilité à améliorer

La ligue met également l’accent sur le respect ainsi que l’amélioration des normes en matière d’accessibilité tout en promouvant le concept d’accessibilité universelle. Instaurer l’obligation d’accessibilité dans l’environnement bâti et revoir les normes d’accessibilité (RRU, CWATUP) et les adapter aux besoins des personnes handicapées.

Développer une réelle politique d’inclusion scolaire

Développer une réelle politique d’inclusion scolaire des personnes aveugles et malvoyantes dans l’enseignement ordinaire. Prendre également toutes les mesures utiles pour permettre aux jeunes handicapés visuels de choisir, en toute connaissance de cause, le type d’enseignement et de formation qui lui convient le mieux. Couvrir par la sécurité sociale les personnes handicapées sous contrat de formation et de Contrats d’Adaptation Professionnelle (CAP).

Favoriser l’insertion professionnelle

La ligue souhaite un soutien adéquat et fort envers les demandeurs d’emploi souffrant d’handicap. Inciter les entreprises du secteur privé à développer des actions et des évenements favorisant l’insertion professionnelle des personnes handicapées. Abolir les attitudes discriminatoires à l’engagement mais aussi tout au long de la carrière du travailleur. Pour finir, revoir l’article 100 de la loi coordonnée du 14/07/1994 sur la notion d’« état antérieur » afin de permettre une protection sociale du travailleur handicapé.

L’objectif de la Ligue Braille est de développer son rôle de défendre les intérêts et les nécessités des personnes handicapées. Elle participe activement dans diverses instances consultatives comme le Conseil consultatif bruxellois des personnes handicapées. Une meilleure insertion et acceptation des personnes handicapées dans la société.

- [A lire] : L’autonomie au cœur de la nouvelle campagne de la Ligue Braille

B.T.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus