Infirmier(e), métier en pénurie, à quel salaire pouvez-vous prétendre après l’IFIC ?

Infirmier(e), métier en pénurie, à quel salaire pouvez-vous prétendre après l'IFIC ?

Considéré comme métier "en pénurie" de manière récurrente, l’infirmier(e), fait l’objet de convoitises entre les différents secteurs. A quel salaire pouvez-vous prétendre lorsque vous obtenez votre diplôme  ? Et quels changements apporte le système IFIC ?

La rémunération de l’infirmier(e) a changé après l’introduction du système IFIC. Infirmier gradué et infirmier breveté seront désormais rémunérés de la même manière. Par ailleurs, le salaire évolue-t-il au cours de la carrière  ? Et avant le système IFIC ? Et en tant qu’indépendant ? Est-ce vraiment intéressant  ? Tours d’horizon des principaux secteurs…

[DOSSIER]
- Fraudeurs, les infirmiers à domicile ?
- Plus de contrôle pour les infirmiers indépendants ?

IFIC : le nouveau modèle salarial

En 2018, une nouvelle façon de rémunérer les infirmiers du secteur privé des soins de santé a été introduite. Il s’agit ici du système de barèmes IFIC qui concerne notamment les membres des hôpitaux, des services de sang de la Croix-Rouge de Belgique, des services de soins infirmiers à domicile, des centres médico-pédiatrique et des maisons médicales. Désormais, quel que soit le diplôme ou titre ou qualification obtenu, les infirmiers du secteur qui effectuent la même fonction auront le même salaire. C’est un modèle qui met l’accent sur le contenu et le poids des fonctions exercées quotidiennement et non plus sur les diplômes. Une fonction est applicable à un travailleur si les tâches effectuées au quotidien correspondent à au moins 80% de la tâche effective.

- [A lire] : Les métiers de la santé en pénurie à Bruxelles

Par exemple, les infirmiers qui travaillent aux urgences, qu’ils soient brevetés ou bacheliers, spécialisés ou pas, auront tous le barème 15. En revanche, les infirmiers qui possèdent une spécialisation ou une expertise et qui travaillent dans les unités d’hospitalisation identifiées comme "non-spécialisées" par les partenaires sociaux, comme la pédiatrie, la gériatrie, l’oncologie, etc., n’auront plus de surplus de salaire. Cependant, dans ces unités d’hospitalisation, il subsistera une différence entre les infirmières bacheliers (niveau 14) et les infirmiers brevetés (niveau 14B).

L’introduction de ce système a été considérée par les syndicats comme une véritable "victoire pour le non-marchand", pourtant, ces barèmes ne contentent pas les associations professionnelles d’infirmières, comme l’Association Belge des Praticiens de l’Art Infirmier (acn) ou la Fédération Nationale des Infirmières de Belgique (FNIB). Quels étaient les barèmes du personnel infirmier avant ce système ?

Dans le secteur hospitalier et les maisons de soins psychiatriques

Quand on pense au métier d’infirmier, le premier lieu d’exercice qui vient à l’esprit est celui de l’hôpital. Au sein de ce type de structure, l’infirmier gradué pourrait prétendre, avant le système IF-IC, à un salaire de base de 2.343,79 € bruts mensuels (montant actualisé le 12/06/2017) en début de carrière. Ce salaire évoluait régulièrement pour atteindre 4.085,07 € au terme de 27 années d’ancienneté. L’infirmier breveté, quant à lui, était rémunéré de manière légèrement inférieure  : 2.189,73 € bruts mensuels en début de carrière.

En outre, diverses primes venaient s’ajouter à ce salaire de base  : heures inconfortables, allocations de foyer, de résidence, etc.

- [A lire] : Le métier d’infirmière en pleine mutation

Dans les institutions relevant de la compétence de la Région wallonne, comme les centres de revalidation ou la coordination de soins à domicile

En Région wallonne, les infirmiers étaient rémunérés de manière identique, quel que soit le secteur auquel ils appartiennent. Avant l’IF-IC, la rémunération des infirmiers était, comme dans les hôpitaux, différente s’ils ont été gradués ou brevetés. L’infirmier gradué aurait pu avoir une rémunération de 2.343,79 € bruts mensuels sans ancienneté à 4.085,07 € au terme d’une ancienneté de 27 ans. L’infirmier breveté, en début de carrière, sera rémunéré à concurrence de 2.114,40 € bruts mensuels.

Dans les crèches et les institutions d’accueil d’enfants relevant de la compétence de la Fédération Wallonie-Bruxelles

L’infirmier gradué d’une crèche a vu auparavant son salaire correspondre à 2.413,25 € bruts mensuels sans ancienneté et à 4.075,89 € au terme d’une ancienneté de 29 ans. Le salaire de l’infirmier breveté était légèrement inférieur  : 2.075,76 € bruts mensuels en début de carrière et de 3.495,75 € à 31 ans d’ancienneté.

- [A lire] : Le Conseil Fédéral de l’Art Infirmier propose une formation permanente pour tous

Dans les services de promotion de la santé à l’école

Enfin, au sein des services de promotion de la santé à l’école, relevant de la compétence de la Fédération Wallonie-Bruxelles (Communauté française), les salaires ont étaient les moins élevés  : l’échelle de rémunération démarrait à 2.299,77 € bruts mensuels en début de carrière pour l’infirmier gradué et 2.122,38 € bruts mensuels pour l’infirmier A2. Par ailleurs, l’infirmier gradué spécialisé avait un salaire un peu plus élevé  : 2.465,40 € en début de carrière.

Toutes ces rémunérations étaient indexées de 2 % à chaque indexation des traitements des agents de l’état. Elle survenait cependant avec un ou 2 mois de décalage.

Et comme indépendant  ?

L’infirmier indépendant peut suivre les tarifs proposés par l’INAMI. La rémunération est, dès lors, déterminée en fonction des actes posés. Il n’est cependant pas tenu de les respecter s’il ne le souhaite pas. Sa rémunération peut donc être très variable.

Certaines études estiment la rémunération de l’infirmier indépendant aux alentours de 5.000 € bruts mensuels en fin de carrière. Ces montants semblent correspondre à la réalité.

Source :

www.salairesminimums.be



Commentaires - 1 message
  • augmenter les salaires des infirmiers en belgique et ajouter des primes pour encourager et motiver les autres a appliquer et venir travailler en Belgique. je suis libanais, j'ai deja applique mais les impots et les taxes m'ont empeche a continuer la demarche. la salaire ne suffit pas a acheter de la nourriture

    superego dimanche 2 décembre 2018 02:27

Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus