L’asbl Tupeuxteparler offre une parenthèse aux personnes handicapées

L'asbl Tupeuxteparler offre une parenthèse aux personnes handicapées

« Tupeuxteparler » est une jeune ASBL, très jeune même. Elle a été créée le 1er avril 2019 par Eric Themelin. Son but est d’apporter quelques moments de soleil aux personnes souffrant d’un handicap mental, âgées d’au moins 22 ans. Ouvrir la porte vers un moment de répit, une parenthèse inattendue pour ces personnes.

Après 25 ans à travailler dans le même organisme s’occupant de personnes en situation de handicap, Eric Themelin ne s’y retrouve plus et l’une des plus féroces maladies de notre siècle le rattrape : le manque de sens et le doute de nos propres actions. Il décide de partir en concertation avec ses principes et ses envies, comme s’il s’était trompé de cap, tel Christophe Colomb. Il s’ensuit alors une période de doute, de peur du futur.

- [A lire] : Handicapés français vivant en Belgique : une nouvelle loi inquiétante

Un petit souhait liégeois

L’idée de l’Asbl a donc fleuri durant le printemps, mais avant d’en arriver là, Eric Themelin a dû passer par bien des tourments et doutes. Mais l’envie d’aider est toujours là, l’envie de créer quelque chose d’utile le poursuit, soutenu par ses amis et par les parents des enfants handicapés avec qui il a gardé contact, il décide de créer l’asbl « Tupeuxteparler ». « Le seul et unique but de Tupeuxteparler est le service à ces adultes en situation de handicap et à leur famille. Un accompagnement dans le respect des différences…dans le respect des personnes. Quelque chose qui, hélas, me semble s’être parfois perdu dans des pratiques marquées par certaines valeurs institutionnelles », nous confie le fondateur.

L’association est peut-être jeune, mais son cœur ne semble pas pour autant : « Le nom de l’asbl je l’ai tiré d’une de mes rencontres, d’une personne de qui je me suis occupé. Elle me disait souvent ça, je trouvais ça important de lier l’ASBL avec une histoire. D’ailleurs, le logo fait également référence à cette histoire. Il représente Geoffrey et moi qui partons en activité ».

- [A lire] : Droits des personnes handicapées : l’ONU va évaluer la Belgique

Une parenthèse inattendue

« Mon désir est de créer une structure familiale, à taille humaine. Je veux prendre des groupes de 3-4 personnes mais pas plus. Cela ne serait pas dans mon ADN, ou même dans l’ADN de l’association. La volonté est de créer une parenthèse de répit à la fois pour les personnes handicapées mais aussi pour les proches qui se battent jour à après jour », poursuit-il

L’association propose des séjours, des sorties, des moments d’évasion en petit groupe et avec comme volonté d’offrir une parenthèse libre et non-définie. En effet, une grande part de liberté est laissée durant le séjour sur les différentes activités, sur ce qu’ils aiment manger… « Comme lorsque nous partons en vacances, on aime bien avoir des moments non planifiés et se laisser séduire par un instant, un moment. Ben là c’est la même chose, laisser de la place à l’évasion. »

- [A lire] : DiversiCom : pour que le handicap ne soit plus un frein à l’emploi !

Faire grandir l’association

Eric souhaite que son asbl grandisse, mais raisonnablement, il veut surtout que celle-ci soit reconnue comme apportant un réel service utile et adapté. Pour ce qui est du long terme, il voudrait trouver des moyens de subventionner Tupeuxteparler, pour engager des personnes qui puissent l’aider. Pour qu’il ne soit plus seul dans cette aventure humaine. Pour autant, il garde en tête la logique de son projet, son but, et son essence. Il souhaite grandir doucement et rester dans cette ambiance familiale, ce cocon où les participants se sentiront comme chez eux.

Il y a du sens dans cette naissance. C’est ce que voulait Eric en fondant cette asbl, redonner du sens à son métier et renouer avec ses valeurs profondes. Continuer à aider les personnes souffrant d’un handicap mental avec des moyens à hauteur d’homme, avec simplicité. Montrer à ces personnes que le monde est grand oui, mais qu’ils sont loin d’être petits.

B.T.



Commentaires - 1 message
  • Nous souhaitons longue vie à Tupeuxteparler! Grâce à cette idée géniale d'Eric notre fils de 30 ans peut enfin avoir des moments d'évasion à lui, des moments pendant lesquels on oublie son handicap, il n'est plus un numéro de l'Aviq mais il est simplement un jeune adulte qui a envie de s'amuser, de donner son avis, d'être écouter, d'avoir des copains,....
    Il est revenu de son premier séjour avec Eric tout transformé! Il avait pris de l'assurance!
    Merci Eric pour cette merveilleuse initiative!!!
    F.D.

    Fabienne D jeudi 25 juillet 2019 08:19

Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus