L'empowerment des mères isolées continue avec "Miriam"

L'empowerment des mères isolées continue avec

Le projet "Miriam", qui accompagne les mères isolées usagères du CPAS depuis deux ans, devrait pouvoir s’étendre. En effet, l’évaluation du projet-pilote se termine dans le courant du mois de mars et la secrétaire d’Etat à la Lutte contre la pauvreté, Zuhal Demir, a annoncé que 6 CPAS bénéficieront d’une subvention pour le reproduire.

En 2015, le SPF Intégration sociale lançait le projet-pilote "Miriam" dans 5 CPAS afin d’accompagner les mères isolées bénéficiaires et de promouvoir leur empowerment. Après une première étude en 2016, qui a démontré l’efficacité du procédé, la secrétaire d’Etat à la Lutte contre la pauvreté, Zuhal Demir, a annoncé que le projet s’étendrait à 6 nouveaux CPAS grâce à de nouvelles subventions. A l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes, un guide méthodologique a aussi été publié et un film a été présenté.

Le projet s’agrandit

Lors d’une conférence de presse, Zuhal Demir a annoncé que le projet "Miriam" s’étendrait à 6 nouveaux CPAS. En effet, le 6 mars dernier, elle a obtenu des subventions pour soutenir l’initiative. Les nouveaux CPAS sélectionnés recevront ainsi chacun 57.000€ pour la mettre en place. Une partie du subventionnement a aussi été directement accordée aux CPAS de Charleroi, Gand, Molenbeek, Namur et Louvain, précurseurs du projet depuis octobre 2015.

- [A lire] : Parent’aise...un nouveau lieu d’accueil dans les Marolles

Un guide méthodologique et un film

Si certains CPAS recevront des subventions pour prendre part au projet "Miriam", les autres sont aussi encouragés à se lancer sur fonds propres grâce au manuel méthodologique publié sur le site du SPF Intégration sociale. Celui-ci détaille le rôle du CPAS et les différentes étapes à suivre pour accompagner les mères isolées de manière efficace. La secrétaire d’Etat Zuhal Demir y écrit en préface : "J’espère que ce manuel répondra de manière satisfaisante à vos questionnements car il me tient à cœur de voir la méthodologie MIRIAM grandir dans les CPAS mais également de manière plus large, dans l’ensemble du secteur de l’assistance sociale se préoccupant du bien-être des familles monoparentales."

Un film a aussi été réalisé et présenté lors de la conférence de presse du 8 mars dernier. Il retrace le parcours de femmes monoparentales impliquées dans le projet et fait intervenir les différents acteurs de celui-ci, dont les case-managers, les travailleurs sociaux qui gèrent les interventions.

- [A lire] : 2017, année de libération de la parole des femmes

Soutenir les mères isolées face à la précarité

Les CPAS, actifs dans la lutte contre la pauvreté, tentent avec le projet "Miriam" de se concentrer sur une population particulièrement fragile : les femmes monoparentales. En effet, pour 1 homme recevant un revenu d’intégration, on compte 8 femmes dans la même situation. C’est pour cette raison que le projet s’est construit dans une perspective sensible au genre.

Depuis 2015, 117 femmes ont ainsi été aidées par le projet "Miriam", qui propose un accompagnement intensif des mères, tente de briser leur isolement social et de leur donner les outils nécessaires à leur intégration socio-professionnelle. Il s’agit donc de sortir ces familles de la précarité, une mission de taille pour les travailleurs sociaux. Un rapport d’évaluation 2017 du projet est aussi prévu et devrait être publié dans le courant du mois de mars.

- [A lire] : Le genderbudgeting, vers une réelle égalité hommes/femmes ?

La rédaction

Regardez le film du projet "Miriam" ci-dessous :



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus