Rassuré, le Non-Marchand bruxellois annule son action le 5 novembre

Rassuré, le Non-Marchand bruxellois annule son action le 5 novembre

Belle nouvelle pour les travailleurs du Non-Marchand bruxellois. Le gouvernement a confirmé la mise en application en 2019 des budgets prévus dans l’accord non-marchand 2018-2019. Rassurés, les syndicats ont donc décidé d’annuler l’action de protestation prévue le 5 novembre prochain.


- [A lire] : Bruxelles : "L’accord Non-Marchand 2018-2019 pas respecté en 2019 !"

Le gouvernement bruxellois s’engage à concrétiser les mesures 2019 prévues dans l’accord Non-Marchand pour les années 2018-2019. Une nouvelle qui a vivement rassuré les travailleurs du secteur. En effet, si les mesures prévues pour 2018 ont pu être réalisées avec l’ancien exécutif, les élections et les délais de mise en place des nouveaux gouvernements bruxellois, n’ont pas permis de concrétiser les mesures 2019 jusqu’à ce jour. Face à cette situation, le front commun syndical avait annoncé qu’il allait passer à l’action le 5 novembre prochain.

Face aux engagements du gouvernement bruxellois, il n’y aura finalement pas de manifestation. En effet, les organisations qui représentent les travailleurs ont reçu un courrier émanant de la ministre-présidente de la Cocof, Barbara Trachte. Dans la fameuse lettre, elle donne des garanties quant à la mise en œuvre de « la quasi-totalité » de l’accord « tel que ses termes le prévoyaient ».

« Tous les montants récurrents pour 2019 et 2020 seront soit maintenus soit transférés d’une année, à l’année suivante. Les travailleurs et leurs représentants sont momentanément rassurés mais maintiennent, au niveau des commissions paritaires concernées, les préavis d’actions et de grève », a annoncé le Secta dans les colonnes du journal Vers l’avenir.

- [A lire] : Enfin un projet d’accord pour le non-marchand bruxellois !

La prime 2019 versée avant le 31 décembre

Pour l’année 2019, l’accord Non-Marchand bruxellois, signé le 18 juillet 2018, prévoyait deux mesures phares pour les travailleurs : la gratuité totale des frais de transport en commun ainsi qu’une prime récurrente complémentaire à la prime de fin d’année à partir de 2019.

Cette fameuse « prime 2019 » pour les travailleurs du secteur non-marchand sera bel et bien exécutée avant le 31 décembre, a certifié Barbara Trachte dans son courrier envoyé au front commun syndical.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus