Un nombre maximal de patients par infirmier : "Un choix politique !"

Un nombre maximal de patients par infirmier:

Le Centre fédéral d’Expertise des Soins de santé (KCE) et la KUL Leuven ont constaté que les infirmiers qui travaillent dans les hôpitaux belges s’occupent en moyenne de 9,4 patients, alors que la norme de sécurité internationalement acceptée est de 8 patients par infirmier maximum. Le KCE préconise donc que des moyens supplémentaires soient investis chaque année, de façon structurelle, et que l’on veille à ce qu’ils soient utilisés efficacement pour réduire le nombre de patients par infirmier dans les services où c’est le plus nécessaire. Une information qui a fait réagir le SETCa BBTK. Découvrez le communiqué de Nathalie Lionnet, Secrétaire fédérale SETCa Non Marchand :


- [A lire]  : "Un infirmier sur 10 envisage de quitter la profession"

Le SETCa BBTK dénonce depuis de nombreuses années ce fait : les infirmiers travaillent en insécurité.

Des soins et un suivi de qualité ne peuvent être garantis que si les professionnels exercent leur métier dans des conditions de travail de qualité.

Le SETCa-BBTK revendique d’urgence que les moyens financiers libérés pour le fonds blouses blanches soient :
- Pérennisés : un renforcement structurel des emplois sur le terrain ne sera obtenu que si le financement est garanti de manière récurrente.
- Utilisés pour la création d’emplois directement opérationnels, permettre aux infirmiers de se consacrer prioritairement aux tâches qui relèvent de l’art infirmier en augmentant le nombre de collègues soignant, logistique, administratif. Ces collègues sont directement disponibles. Ils sont aujourd’hui à temps partiel ou en contrat précaire. Ils sont demandeurs pour une augmentation de leur temps de travail et/ou pour une stabilisation de leur contrat.

Le SETCa-BBTK plaide pour un renforcement des équipes de nuit : 1 seul infirmier pour plus de 30 patients pendant 11H sur 24H : C’est de l’inconscience ! Combien de nuits sans pouvoir s’arrêter ne serait-ce que 5 minutes ? Combien de nuits sans même avoir le temps de prendre une tasse de café ? Combien de patients ne sont vus qu’une seule fois sur la nuit ?

Nous voulons au minimum la présence continue d’au moins un infirmier et un aide-soignant 24H/24H !

Un meilleur encadrement des stagiaires

Le SETCa-BBTK soutient les deux canaux de formation : le Brevet- HBO5 et le Baccalauréat.

Le SETCa-BBTK revendique qu’un tutorat structurel soit mis en place : les infirmiers de terrain sont débordés et ont peu de temps à consacrer à l’accompagnement des étudiants. Le temps de présence en stage des infirmiers professeurs est lui aussi réduit. Il faut d’urgence que les moyens humains soient donnés pour que les infirmiers expérimentés forment leurs futurs collègues. Cela signifie libérer du temps de travail des infirmiers pour former cet étudiant et donc pourvoir à son remplacement pendant ce temps. L’étudiant bien accompagné est le chouette collègue de demain !

C’est pour toutes ces raisons que le SETCa-BBTK continuera à réclamer plus de bras et plus de moyens correctement affectés via la concertation sociale. C’est une question de santé publique, c’est un choix politique !

- [A lire]  : Sam, infirmier : "Et toujours cette impression d’avoir mal travaillé..."



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus