Arnaque au RGPD : ne tombez pas dans le piège !

Arnaque au RGPD: ne tombez pas dans le piège !

L’Association des Infirmièr(e)s Indépendant(e)s (AIIB) tire la sonnette d’alarme : l’arnaque au RGPD est malheureusement toujours d’actualité ! L’AIIB invite toutes les victimes à prendre contact avec elle et à porter plainte à la police. Voici son message diffusé aux professionnels :

La société COGF groupe Belgique « lesdocuments.be » prend contact par téléphone avec les professionnels et leur certifie qu’ils ne sont pas en ordre de RGPD (sans un contrôle sur place, il est impossible de le savoir) et leur demande de se régulariser impérativement au plus vite. Celle-ci les renvoie sur leur site internet, qui a un caractère officiel mais qui ne l’est pas !

Ce site sème le doute et trouble les personnes qui le consultent. Une connaissance en a fait les frais, son compte bancaire via sa carte VISA a été débité deux fois, l’argent part en France, elle n’a jamais rien reçu, aucun contact afin d’établir un plan de travail pour rédiger ses documents RGPD. Une autre personne a été aussi contactée hier de manière tout aussi autoritaire, par plusieurs appels téléphoniques. Il a reçu une facture pro forma qui n’a aucune valeur et l’invite à payer 1.400,00€ ! Cette facture a été envoyée à l’administration de la TVA, qui atteste également que cette société n’est pas connue en Belgique.

Il est urgent de stopper ces arnaques

Les agissements de cette société ont été dénoncés au SPF Economie qui renvoie vers les bureaux de police afin de déposer une plainte. Vu les éléments communiqués, seules les autorités judiciaires peuvent intervenir. Le SPF Economie fait savoir que sans un certain nombre de plaintes déposées, RIEN ne bougera.

Aussi, si des personnes ont été victimes, peuvent-elles se rendre au bureau de police afin de déposer une plainte ? Sans cela cette société continuera ses arnaques en toute impunité.

Il est vrai que chaque professionnel doit se mettre en règle. Votre guichet d’entreprise peut vous aider.

Ces arnaques semblaient déjà bien peu combattues par nos Autorités publiques. C’est pourquoi il avait été demandé au Bureau de l’UNPLIB de saisir le Conseil Supérieur des Indépendants, car c’est du côté du SPF Économie qu’il faut faire bouger les choses.

Une proposition serait d’adopter comme en France, une protection pour les entreprises de moins de 5 salariés qui sont protégées par les dispositions du code de la consommation pour les contrats conclus hors établissement.

En effet, les dispositions légales ayant trait à la « Protection des consommateurs » protègent essentiellement le consommateur face à un professionnel. Et non les relations entre professionnels. Il serait bon que cette protection soit étendue.

Si vous êtes la cible d’une telle arnaque, faites en part à l’AIIB et portez plainte à la Police.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus