Crise énergétique : quelles aides pour les ASBL ?

03/11/22
Crise énergétique : quelles aides pour les ASBL ?

Pour faire face à la hausse des prix de l’énergie, qui n’épargne pas les ASBL, les différents gouvernements des entités fédérées ont débloqué des enveloppes à destination du non-marchand. MonASBL.be fait le point ! [Un article de MonASBL.be]

Après la fédération UNESSA en septembre, c’était au tour de SAW-B, une fédération d’associations et d’entreprises d’économie sociale, de réclamer que le non marchand ne soit pas le grand oublié de la crise énergétique. Depuis, les gouvernements des entités fédérées ont annoncé le déblocage de certaines enveloppes.

 Lire aussi : Le non-marchand oublié de la crise ?

Fédération Wallonie-Bruxelles

  • 20 millions d’euros pour soutenir la Culture

Une enveloppe de 150 millions d’euros a été débloquée pour soutenir l’ensemble des secteurs dépendant de la Fédération Wallonie-Bruxelles face à la hausse des prix et du coût de l’énergie. Une partie sera consacrée au secteur culturel.

Six millions d’euros sont donc dégagés pour des aides énergie visant à soutenir les opérateurs culturels à faire face à l’inflation et à l’augmentation des coûts.

Parallèlement, la cellule de veille mise en place lors de la crise du Covid est prolongée et élargie, pour un montant de 14 millions d’euros. Cette cellule, d’ores et déjà active, a pour mission « de soutenir le secteur culturel face à la crise énergétique cet hiver », peut-on lire dans le communiqué de presse.

  • 10 millions d’euros d’aides pour le secteur de l’Enfance

Pour soutenir les professionnel.les de l’Enfance, 10 millions d’euros d’aides énergie directes seront octroyées dès 2022, en Fédération Wallonie-Bruxelles.

Plus concrètement, il s’agira d’un montant de 200€ par place pour les crèches et les accueillant.es d’enfants, publiques ou privées. « Tous les milieux d’accueil et opérateurs du secteur de l’enfance recevront ces aides énergie pour faire diminuer les factures, dès cet hiver », peut-on lire dans le communiqué de presse.

Comme dans le secteur de la culture, une cellule de veille sera activée au sein de l’ONE pour intervenir lors de situations critiques et éviter les fermetures.

 Lire aussi : Les entreprises de travail adapté face à la crise énergétique : « Les emplois ne seront pas notre variable d’ajustement ! »

Bruxelles

  • Cocof : une provision "énergie" pour les ASBL

... Lire la suite de ce dossier sur le site de MonASBL.be



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus