Egalité devant l'accès aux soins ?

Une enquête du Forum bruxellois de lutte contre la pauvreté conclut à des résultats peu encourageants.

Les soins de santé sont de plus en plus marchandisés , et les acquis sociaux sont de plus en plus érodés. Beaucoup reportent la visite chez le médecin, ou y renoncent, ou encore ont de forte difficultés à l’assumer. Ce sont les soins jugés secondaires qui en souffrent le plus (dentiste, oculiste).

Les hospitalisations deviennent un luxe qui entraîne bien des familles dans la précarité. Si moins de 10% des factures restent impayées, les hôpitaux ont des régimes différents et ceux accueillant les pauvres ou ne recourant pas à une société de recouvrement ont des dettes importantes chaque année.
Sans doute les minimexés et les réfugiés ne sont pas les plus touchés, car les CPAS (avec l’appui de l’Etat fédéral) interviennent généralement dans les frais.

Si cette enquête n’a pas de prétention scientifique (questionnaire sur un échantillon de 240 personnes), elle montre néanmoins une médecine à deux vitesse et est un appel au politique.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus