Vaccination : le personnel des services PSE menace de faire grève !

17/09/21
Vaccination: le personnel des services PSE menace de faire grève !

Lors d’un CODECO en août, il a été décidé de réquisitionner les services Promotion de la Santé à l’Ecole (PSE) de Bruxelles pour assurer la vaccination des 12-18 ans. « L’ONE a reçu l’ordre formel et militaire d’organiser pour la mi-septembre cette campagne de vaccination. Mais tracing et vaccination sont incompatibles avec les missions de base des services PSE… », dénonce la CNE.

Selon la CNE, des réunions avec l’ONE ont permis de mettre en lumière plusieurs éléments :

  • l’impossibilité d’organiser efficacement cette campagne de vaccination dans les délais imposés ;
  • l’impossibilité de maintenir en parallèle les missions de base des services PSE (autres vaccinations, visites médicales, dépistages,…) pourtant rendues indispensables au vu de la crise et des cours à distance ;
  • l’impossibilité d’assurer simultanément le tracing (dont la charge augmente de façon exponentielle depuis la rentrée des classes) ;
  • le risque majeur de démobilisation du personnel face à un défi totalement insurmontable.

- Salaire, formation, débouchés... : découvrez notre rubrique "fiche métier" dédiée aux professions de la santé et du social

Vague de certificats médicaux et de démissions

« L’ONE se sent obligée d’exécuter la mesure imposée par le CODECO. Elle estime que c’est la COCOM qui est maître d’œuvre en la matière et qui devrait faire assurer le tracing. Pourtant, le cabinet du Ministre Maron a décliné une demande de rencontre en affirmant que la COCOM n’était pas compétente pour discuter de la charge de travail des équipes PSE », dénonce le syndicat.

Selon ce dernier, sur le terrain, les certificats médicaux et les démissions commencent à arriver parmi le personnel des services PSE.

Face à cette situation, la CNE demande instamment aux autorités de se concerter afin de :

  • postposer le calendrier ;
  • faire assurer le tracing par la COCOM (et par l’AVIQ en Wallonie) ;
  • faire assurer la vaccination par du personnel supplémentaire ;
  • assurer une concertation avec les partenaires sociaux du secteur.

Si ses revendications ne sont pas entendues par les autorités politiques, le syndicat annonce qu’il déposera un préavis de grève !

[Sur le même sujet] :
- Les CPAS bruxellois appellent à une rapide vaccination du personnel des maisons de repos
- Maisons de repos : la Fédération des CPAS plaide pour une vaccination obligatoire du personnel
- Taux de vaccination des soignant.e.s : découvrez les chiffres de votre profession
- Loi vaccination obligatoire : « La déontologie centrale de nos métiers est de protéger les patients ! »
- Obligation vaccinale des soignants : les professions libérales veulent être concertées
- Vaccination obligatoire pour le milieu des soins : le terrain réagit



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus