Intégration des étrangers en Wallonie

30/05/02

En Région wallonne, un décret de 1996 oblige l’exécutif à présenter chaque année au Parlement un rapport d’évaluation sur la politique relative à l’intégration des personnes étrangères ou d’origine étrangère. Le ministre wallon des Affaires sociales et de la Santé Thierry Detienne vient de déposer le dernier en date sur le bureau des députés.

Près de 10% de la population wallonne est de nationalité étrangère. Les 3/4 des Italiens, 23,4% des Turcs et 14,2% des Marocains de Belgique habitent le sud du pays. Mais qu’ils soient étrangers ou d’origine étrangère, la couleur de peau, une culture ou une langue différente leur fait toujours subir des discriminations.

Outre des statistiques, ce rapport comporte plusieurs propositions, comme avoir une approche politique ’intégrée’ prenant en compte les dimensions économique, sociale, culturelle et environnementale.
Sur décision de l’exécutif, un groupe intercabinets sera créé afin d’élaborer ces objectifs politiques. Les résultats sont attendus à l’automne prochain.

Le ministre propose également des pistes concrètes. Ainsi, les personnes originaires de l’Afrique des Grands Lacs sont sur-diplômées par rapport à la population, mais n’arrivent pas à valoriser leur diplôme. Il propose d’utiliser leur savoir-faire dans les relations internationales avec leur pays d’origine ou dans des projets d’aide au développement. (source : Le Soir)



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus