Les boîtes jaunes qui sauvent des vies

Les boîtes jaunes qui sauvent des vies

En cas de disparition ou d’accident d’un senior isolé, la recherche d’informations est impérative pour la police. Pour faciliter celle-ci, des boîtes hermétiques jaunes sont distribuées aux personnes âgées à Bruxelles et à Louvain-La-Neuve , qui contiennent une fiche d’informations importantes à destination des services de secours. Les boîtes doivent être placée dans le réfrigérateur de la personne.

Aujourd’hui, de plus en plus de seniors préfèrent rester à domicile plutôt que de se diriger vers les maisons de repos (MRS). La tendance devrait d’ailleurs s’accentuer avec la mise en place de l’assurance autonomie, à Bruxelles et en Wallonie. Pour aider ces personnes fragiles, des projets voient le jour, comme les gérontechnologies. C’est le cas notamment à Woluwe-Saint-Lambert et à Ottignies-Louvain-la-Neuve, où sont distribuées des boîtes hermétiques jaunes à placer au réfrigérateur. A l’intérieur, une fiche d’informations qui permet aux secours de trouver les informations d’urgence en cas d’accident ou de disparition de la personne. Les seniors isolés, déments ou atteints de la maladie d’Alzheimer sont particulièrement visés.

Une boîte jaune pour les secours

Les boîtes hermétiques jaunes sont distribuées dans la ville d’Ottignies-Louvain-la-Neuve et la commune de Woluwe-Saint-Lambert. Pour cette dernière, c’est l’ASBL Action Sociale qui est à l’origine du projet. Les boîtes sont à placer dans le réfrigérateur du senior car c’est un appareil dont tout le monde dispose et qui est souvent facile à trouver. Elles contiennent une fiche d’informations sur la personne âgée avec par exemple son identité, une photo, les maladies éventuelles, le groupe sanguin, les allergies ou encore les coordonnées du médecin traitant et de deux autres personnes à contacter en cas d’urgence. A Woluwe-Saint-Lambert, un autocollant est apposé sur les boîtes pour les repérer plus facilement.

[A lire] : Bruxelles innove pour ses seniors

Informer les différents publics

L’un des défis de ce projet reste d’informer les différents publics : à la fois les seniors les plus à risques (personnes isolées notamment) et les services de secours. A Ottignies-Louvain-la-Neuve, une réunion a eu lieu avec les agents de quartier et les pompiers wavriens ont été informés. La Ville, avec le CPAS, rencontrera aussi les services d’intervention à domicile et des affiches seront distribuées pour les salles d’attentes des maisons médicales et des médecins. L’ASBL Action Sociale organise quant à elle des séances d’information individualisées en collaboration avec le service de soins infirmiers Infimedic.

[A lire] : La technologie au service des seniors

Un projet qui se multiplie

Ce dispositif de boîtes jaunes a d’abord été mis en place dans la zone de police boraine, dans la province du Hainaut. Il fait partie du protocole disparition seniors, élaboré en partenariat avec la Ligue Alzheimer, qui a été signé par 63 zones de police en Belgique. Le projet devrait donc se multiplier dans les années à venir.

[A lire] : Alzheimer : amélioration de la réactivité en cas de disparition



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus