Prévention suicide : "La Belgique doit se doter d’un plan national"

Prévention suicide:

La Journée Mondiale de Prévention du Suicide se tient ce mardi 10 septembre. A cette occasion, les organisations de prévention du suicide en Belgique ont uni leurs forces afin de lancer une campagne commune. Le but est de sensibiliser le public mais aussi de rappeler l’urgence de mettre sur pied un plan national en Belgique. Eclairage avec Yoan Cecco, du Centre de Prévention du Suicide.


- [A lire] : Prévention du suicide : les organisations lancent une action commune

Guide Social : Pourquoi avoir lancé cette campagne commune ?

Yoan Cecco : Elle est née suite à un constat terrible : il n’y a pas de plan de prévention national en Belgique, contrairement à d’autres pays européens. Nous avons donc choisi de mener une action commune avec toutes les associations du pays. Elles sont peu nombreuses et fonctionnent par région et par communauté. L’idée était donc d’unir nos forces afin de véhiculer un message plus fort, d’une seule voix pour faire avancer la situation dans notre pays. Il est grand temps.

- [A lire] : Personne suicidaire : voici les attitudes à privilégier en entretien

Guide Social : L’objectif de la campagne est en premier lieu de sensibiliser la population à la thématique du suicide et ainsi briser les tabous qui l’entourent…

Yoan Cecco : Nous voulons faire comprendre aux citoyens que chacun à son niveau peut agir au niveau de la prévention du suicide. Concrètement, en cette Journée Mondiale de Prévention du Suicide, nous allons aller sur le terrain, à différents endroits de Belgique, afin d’ouvrir le dialogue avec la population et de lui donner des conseils sur la manière de gérer une situation problématique. Comment prévenir le suicide ? Que faut-il dire ou faire ? Vers quelles structures se tourner ? Autant de questions que nous souhaitons aborder avec les passants. Le cœur de notre campagne est de véhiculer le message qu’il faut offrir une oreille bienveillante, qu’il faut oser agir et aborder le sujet. Il convient de ne pas rester seul face à une personne suicidaire, il faut s’outiller correctement et ne pas hésiter à faire le relais vers des professionnels, par exemple. Ce serait déjà un grand pas !

- [A lire] : Isolement social et suicide : la (mauvaise) paire

Guide Social : Comment se passe la prise en charge des tentatives de suicide au sein du secteur de la santé ?

Yoan Cecco : La thématique est, sans surprise, bien traitée au cœur des structures spécialisées en santé mentale. Par contre, nous constatons que la question du suicide n’est pas correctement prise en charge au sein des hôpitaux, par exemple. Le personnel de première ligne n’est pas suffisamment formé. Voilà pourquoi nous offrons régulièrement des formations aux médecins, aux infirmières… Ils y apprennent énormément. Nous remarquons en fait que la question du suicide est très peu abordée lors des cursus. En mettant en place un plan de prévention national en Belgique, la thématique pourra être abordée dans tous les niveaux de la société. Cela permettra d’avoir une vision globale, d’outiller correctement les professionnels de secteurs divers et variés. Pour rappel, notre pays est un mauvais élève. Il est dans le top 5 des pays qui ont le plus haut taux de décès par suicide en Europe. Un constat alarmant !

INFORMATIONS PRATIQUES :

Les organisations sont présentes le 10 septembre à plusieurs endroits en Belgique :
- Le Centre de Prévention du Suicide est présent sur la Place de la Monnaie à Bruxelles de 11h à 19h.
- Un pass dans l’impasse est présent à Liège aux alentours de la Gare (de 7h à 10h), de la Place Saint-Lambert (de 11h à 13h), de la Place Saint-Etienne (de 13h à 14h) et de la Place de la Cathédrale (de 15h à 16h30).
- Le Centrum ter Preventie van Zelfdoding et le Vlaams Expertisecentrum Suïcidepreventie sont présent aux alentours des Gares Bruxelles-Nord, Anvers-Central et Gand-Saint-Pierre de 7h30 à 9h00.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus