Une plateforme pour aider les parents d'enfants malades ou handicapés

Une plateforme pour aider les parents d'enfants malades ou handicapés

Ils faisaient partie des oubliés de cette crise sanitaire. Cela n’est plus le cas. Ils, ce sont les parents d’enfants malades ou en situation de handicap. Depuis le début du confinement, ils devaient s’occuper continuellement de leurs progénitures ; une mission loin d’être facile et qui demande une attention de tous les instants. Alors, des chercheuses de l’Université de Louvain ont décidé de lancer une plateforme, aidées par des bénévoles, afin de leur venir en aide, notamment en leur offrant quelques heures de répit bien méritées.

C’est l’une de ces expressions de solidarité qui donnent le sourire en ces heures moroses de confinement. Des chercheuses de l’UCLouvain ont démarré une initiative simple mais ô combien utile. Cette idée, c’est une plateforme dite de « répit solidaire ». Elle est destinée aux parents dont les enfants sont malades ou en situation de handicap.

Cette plateforme rassemble des informations concrètes et pratiques, a indiqué jeudi l’UC Louvain dans un communiqué de presse. Il faut dire qu’au début de la période de confinement, ces parents avaient un choix cornélien à faire. Garder leurs enfants ou le confier à des institutions compétentes sans aucune perspective quant à la temporalité de ce placement. Toujours est-il que pour ces parents, il est difficile de trouver du temps pour soi dans ces conditions, quel que soit le choix réalisé.

Anne-Catherine Dubois et Maëlle Boland, chercheuses à l’Institut de recherche santé et société de l’UCLouvain, dévoilent ce qui les a poussés à imaginer une telle initiative : « Nous avons voulu, en cette période de confinement, faciliter la vie de ces parents en leur proposant un soutien et notamment la centralisation de toutes les aides encore disponibles et pas toujours faciles à trouver ».

Entre bonnes adresses et lieux d’échanges

Cette plateforme a plusieurs utilités. On peut y trouver des adresses utiles, comme les endroits où faire certaines courses, mais aussi les services offrant des conseils éducatifs et des lieux d’écoute en Belgique francophone. Par ailleurs, le site est aussi un lieu d’échanges et de rencontres pour ces parents aux situations similaires, ils peuvent donc s’y donner de bons tuyaux.

Cela peut aller des différentes activités adaptées à leurs enfants aux questions sur le confinement et les soins de santé. Les chercheuses, Anne-Catherine Dubois et Maëlle Boland se félicitent : « Le site vient d’être lancé et sera étoffé avec de nouvelles adresses et les tuyaux que les personnes concernées partageront. Nous avons déjà reçu de nombreuses réactions enthousiastes ». Le genre de nouvelles qui redonnent le sourire donc.

Découvrez le site "Répit solidaire", en cliquant sur ce lien.

[Sur le même sujet] :
- COVID-19 et handicap de grande dépendance : les aidants proches payent le prix fort
- Handicap : le confinement est une vraie épreuve pour le secteur
- Associations non-agréés : "Ne les abandonnez pas !", alerte la CODEF
- L’AVIQ lance une application destinée aux professionnels de l’aide et de la santé désireux d’aider !



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus