Vers l’ouverture d’un abri de nuit pour SDF en Brabant-Wallon

Vers l'ouverture d'un abri de nuit pour SDF en Brabant-Wallon

Un abri de nuit par province, c’est obligatoire. Et pourtant, dans le Brabant Wallon, aucune institution ne propose un accueil de nuit, pour les sans-abris. Une situation en passe de changer. Un bâtiment a été identifié comme site d’accueil potentiel, à Ottignies/Louvain-La-Neuve.

En 2016, la Wallonie décidait d’imposer un abri de nuit dans chaque province et dans chaque ville de plus de 50.000 habitants. Le Brabant-Wallon est le seul territoire qui n’en dispose pas encore. La députée Anne Lambelin (PS), en charge du dossier, annonce que son objectif d’ouvrir un abri de nuit pour l’hiver prochain est en bonne voie.

- [A lire] : Sans-abrisme : "Un manque de moyens et de ressources humaines !"

Une demande à Ottignies/Louvain-la-Neuve

Selon les études réalisées par la députée et les professionnels du secteur, c’est à Ottignies/Louvain-la-Neuve que la demande d’hébergement de nuit serait la plus importante, dans le Brabant Wallon. "Parce que c’est une ville d’étudiants et commerçante. On y trouve beaucoup de mendicité. Et puis, il existe déjà un centre d’accueil de jour sur la ville d’Ottignies/Louvain-la-Neuve. Du coup, on trouvait qu’il y avait une certaine cohérence à mettre en place un projet dans le centre du Brabant wallon", explique-t-elle à la RTBF.

L’étude a aussi identifié une demande importante dans la ville de Nivelles. Pour l’instant, aucun projet n’est en route.

Tous les éléments réunis

Le centre d’accueil de nuit prendrait place dans un immeuble de l’Agence immobilière sociale (AIS), rue de l’Invasion. Ces locaux seraient assez grands pour héberger au moins 12 personnes. Pour la députée, tous les éléments sont réunis pour que cela fonctionne, tant au niveau technique que du financement. Côté budget, la Province est prête à apporter son soutien financier, tout comme la Région. Il faut, maintenant, que le projet continue son petit bonhomme de chemin au niveau institutionnel. Anne Lambelin a bon espoir quant à l’ouverture du centre pour l’hiver prochain.

- [A lire] : Ancien SDF, l’éducateur de rue écrit un livre pour les futurs travailleurs sociaux



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus