La griotte de la semaine : "A votre avis, faire grève, ça marche ?"

La griotte de la semaine:

Au menu de la griotte de la semaine, du mécontentement, un pavé dans la mare et une baguette magique qui nous vient du politique.

Cette semaine, alors que le monde entier plonge avec effroi dans la décrépitude que promet 2020, entre les crises diplomatiques, les menaces de guerre, les pays qui flambent et les élèves ixellois privés de zoo, je me demande si, finalement, cette année ne serait pas celle de trop.

Vous voyez, ce moment où l’on sent qu’on pourrait lâcher les émotions et crier très fort en devenant tout rouge ? Et si on se disait qu’en 2020, on exprimait tout ça ? Et si on commençait à ne plus accepter des conditions de travail déplorables ? Et si on s’unissait tous pour lutter contre une injustice profonde ? Et si on faisait grève jusqu’au point de non-retour ?

Cette question, vous êtes nombreux à vous la poser dans le non-marchand et partout ailleurs. Nos voisins français ont franchi le pas pour les retraites... Avec le succès qu’on leur connait… D’où le pavé dans la mare que je m’apprête à lancer : à votre avis, faire grève, ça marche ?

Les plus aguerris brandiront mai 68, telle une relique sacrée, en nous rappelant que les avancées sociales se sont toujours jouées dans la rue. Et, je vous l’avoue, j’y crois. Le problème, c’est que les temps ont changé… On n’ose même plus parler de progrès social, mais bien de l’inverse, n’est-ce pas ? On ne demande pas à gagner plus, mais à perdre moins.

Puis, il y a l’opinion publique qui nous renvoie que faire grève, c’est bloquer le pays, ça coûte cher et puis, surtout, c’est irresponsable ! Alors, le non-marchand saigne, se remet en question et, secrètement, attend une alternative…

Et finalement, il y a le miracle qui se produit : le politique entre en jeu… Sensible à la défense des plus démunis, il lutte corps et âme pour que toute discrimination cesse. C’est ainsi que notre Ministre Denis Ducarme, dans toute sa grandeur, décide qu’à tout enfant privé de zoo par la méchante coalition ixelloise, il offrira personnellement une place à Pairi Daiza…

Bref, amis Blouses Blanches et autres zigotos du non-marchand, s’il y une information à retenir, c’est qu’à la place de se les geler à faire la grève, passez donc plutôt chez tonton Denis… Avec un peu de chance, si la cause l’émeut, vous ressortirez avec les étrennes…

M.

[Du même auteur]

- "Maggie a tout compris"
- "Une couverture médiatique"
- "Le prix de la santé"
- "Compsy ou l’art de renflouer les caisses"
- "Les sages-femmes... en toute illégalité"
- "Travailleur social, le pro de la précarité"



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus