Tout savoir sur le métier de sage-femme

Tout savoir sur le métier de sage-femme

La profession de sage-femme vous intéresse ? Vous hésitez encore ou souhaitez en savoir davantage à ce sujet ? A l’occasion de la journée mondiale de la sage-femme, le Guide Social fait le point sur ce métier humain avant tout.

- Notre rubrique "fiche métier" dédiée aux professions de la santé et du social

En quoi consiste ce métier ?

La profession de sage-femme est exercée majoritairement par les femmes, mais est également ouverte aux hommes sages-femmes. Elles sont les personnes de référence des parents et futurs parents pour le suivi des grossesses normales, l’accouchement sans complication et la période postnatale. Les sages-femmes surveillent également l’état de santé de la future maman, l’évolution de la grossesse et dispensent les soins nécessaires.

Concrètement, elles effectuent divers examens gynécologiques et d’explorations fonctionnelles, essentiels pour dépister les éventuelles grossesses à risque. Elles tiennent également chaque dossier obstétrical à jour, préparent et assurent le bon déroulement des naissances. Les sages-femmes peuvent s’occuper seules des accouchements qui se déroulent sans complications, mais devront faire appel au médecin gynécologue-obstétricien le plus rapidement possible en cas d’accouchements à risque.

Pendant la période postnatale, les sages-femmes effectuent les premiers soins et veillent à la santé du nouveau-né et de la maman. Elles ont aussi un rôle de conseillère, notamment en matière d’allaitement, d’hygiène ou d’éducation à la santé et à l’alimentation.

L’activité s’exerce toujours en étroite collaboration avec le médecin et est limitée aux droits de prescription, examens et accouchements pratiqués. Sur prescription médicale, les sages-femmes peuvent également préparer les doses de médicaments et les administrer via un cathéter épidural placé par le médecin anesthésiste.

Lire aussi  : Sage-femme : le guide pratique du métier

Quelles sont les compétences à développer ?

- Surveiller le développement fœtal

- Pratiquer des examens de contrôle et de dépistage

- Prescrire des examens et des médicaments (qui ne relèvent pas d’une prescription médicale)

- Être capable de pratiquer des accouchements en autonomie

- Assister le médecin dans les accouchements plus compliqués

- Réaliser l’examen clinique du nouveau-né à la naissance

- Assurer l’accompagnement médico-psycho-social des parents

- Se former constamment sur la profession

- Respecter les règles de sécurité, d’hygiène et de déontologie

Quelles sont les qualités à avoir ?

- Empathie et bienveillance

- Capacités de communication

- Calme et patience

- Délicatesse et précision

- Sens de l’observation

- Capacité d’adaptation

- Prise d’initiatives

- Bonne gestion des situations de stress

- Sens aigu des responsabilités

- Respect de la situation psychosociale ou culturelle de la famille

- Esprit d’équipe

Comment devient-on sage-femme ?

Pour accéder à cette profession, un bachelier professionnalisant (bac +4) en obstétrique obtenu en Haute École est nécessaire. Il est également possible de se rediriger vers le métier de sage-femme après deux ans de formation en soins infirmiers.

Lors de cette formation, vous développerez des compétences telles que savoir poser un diagnostique pré, péri et postnatal, assurer une communication professionnelle ou mettre en œuvre des prestations de soins généraux, spécifiques et obstétricaux.

Une fois le diplôme en poche, il faut faire une demande de visa, c’est-à-dire d’« autorisation à pratiquer », délivré par le SPF Santé publique. Et finalement, demander un numéro d’identification à l’INAMI.

À noter que les sages-femmes ont l’obligation de suivre une formation permanente de 75 heures sur cinq ans, au risque de perdre leur titre.

Lire aussi  : Formation et métier de sage-femme : situation actuelle

Quels sont les débouchés ?

Les sages-femmes peuvent exercer en tant que salariées et/ou indépendantes.

La plupart des sages-femmes dans le milieu hospitalier travaillent dans les maternités, les salles de naissance, les services de grossesses à haut risque, les services de gynécologie… En tant qu’indépendantes, on les retrouve principalement à domicile, en maison de naissance, à l’ONE… Elles peuvent aussi travailler dans le secteur non marchand, comme dans les plannings familiaux ou la protection maternelle et infantile.

Les sages-femmes travaillent toujours avec une équipe pluridisciplinaire et leurs horaires sont souvent irréguliers, avec des prestations les nuits et les week-ends.

Comment se positionne le métier sur le marché de l’emploi ?

Selon le Forem, le métier s’exerce généralement dans le secteur de la santé et on trouve le plus d’opportunités dans le Hainaut. Les emplois sous statut d’indépendant ou en intérim sont les plus courants, contrairement aux contrats à durée indéterminée qui sont plus rares.

Les employeurs recrutent principalement sur base du diplôme et, dans un quart des cas, d’une expérience professionnelle. Le nombre d’opportunités d’emploi connu du Forem reste faible avec moins de 40 opportunités par an.

Lire aussi  : Réduction du séjour en maternité : les sages-femmes au feu ?

Quel est le salaire ?

Les salaires des sages-femmes varient en fonction de différents facteurs, comme l’ancienneté ou le milieu dans lequel elles exercent.

À titre indicatif, le salaire moyen est d’environ 1400 euros net en début de carrière et atteint les 2000 euros net après 20 ans d’exercice dans le milieu hospitalier.

En tant qu’indépendantes, les sages-femmes conventionnées sont rémunérées en fonction de leurs prestations. Par exemple les soins prénataux sont facturés à 36,22 euros/heure.

En savoir plus  :
Union Professionnelle des Sages-femmes Belges

Sources  :
SIEP
Forem



Commentaires - 1 message
  • Peut être pourrions nous nommer d'où vient le terme "sage-femme" ? "qui a la connaissance de la femme" où "femme" désigne donc la femme enceinte.

    027396 jeudi 18 février 2021 09:56

Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus