Aidants proches : une pétition de 35.000 signatures remise à De Block

Aidants proches: une pétition de 35.000 signatures remise à De Block

Soutenue par l’humoriste GuiHome, la Mutualité chrétienne a lancé une vaste campagne afin de réclamer plus de droits pour les aidants proches. Au cœur de l’initiative : une pétition qui a récolté plus de 35.000 signatures ! Ce mardi, elle a été remise à Maggie De Block, ministre des Affaires sociales et de la Santé publique.

Armée de ses revendications et d’une pétition qui a récolté plus de 35.000 signatures, la délégation de la Mutualité chrétienne a rencontré, ce mardi matin, Maggie De Block. L’occasion pour la ministre fédérale des Affaires sociales et de la Santé publique de détailler le tout nouveau statut officiel pour tous les aidants proches et pour ceux qui assurent les soins les plus lourds. Une mesure qui entrera officiellement en vigueur le premier octobre prochain.

- [A lire] : Reconnaissance et congé rémunéré pour les aidants proches

Alléger la charge administrative

« Les travailleurs qui assurent les soins les plus lourds pourront recourir à un congé pour assistance médicale. Nous créons également la possibilité d’être actif comme aidant proche pour celui qui est absent du travail depuis longtemps et reçoit une indemnité de maladie », a annoncé la ministre lors de cette rencontre. Et de rajouter : « Pour les aidants proches reconnus, le congé à temps plein pour assistance médicale est étendu de douze à dix-huit mois. L’entrée en vigueur aura lieu progressivement. Un mois viendra s’ajouter chaque année, et deux mois par an pour les personnes qui travaillent à temps partiel. »

Pour Maggie De Block, le nouveau statut aura pour effet bénéfique d’alléger la charge administrative qui pèse actuellement sur les épaules des aidants proches. Concrètement, ils ne devront plus perdre du temps à chercher de l’information un peu partout sur les soins et le soutien dont ils peuvent bénéficier. Ils pourront désormais s’adresser à leur mutualité pour toute question. « Une reconnaissance unique du niveau fédéral garantit que les niveaux locaux (p. ex. les communes) peuvent se fier à nos critères de reconnaissance au lieu de créer eux-mêmes de nouvelles conditions », a rappelé la mandataire politique. « Enfin, cette reconnaissance dispense l’aidant de remplir des conditions supplémentaires (et donc de remplir d’autres formulaires) s’il souhaite bénéficier d’une période de congé supplémentaire. »

- [A lire] : Aidants proches : deux tiers sont des femmes

Des promesses pour après les élections

Et Maggie De Block ne veut pas s’arrêter en si bon chemin. Elle a plein d’idées en tête pour la prochaine mandature. Enfin… si les électeurs lui redonnent la confiance dans les urnes. Ainsi, si elle rempile à la même fonction gouvernementale, elle souhaite offrir aux aidants proches une place officielle dans l’équipe de soins pour personnes âgées, leur apprendre à faire face à des affections comme la démence, limiter autant que possible leur charge administrative ou encore leur offrir une protection sociale.

Maggie De Block plaide également pour le développement des soins de répit. « Une nouvelle approche prometteuse pour soutenir les aidants proches », pointe-t-elle. « La particularité de cette forme de prise en charge est que ces professionnels remplacent temporairement les aidants proches dans toutes les dimensions de la prise en charge (endormissement nécessitant des soins, administration de médicaments, liens familiaux...). Cela permet à l’aidant qui éprouve des difficultés de faire une pause et de prendre de courtes vacances. Au Canada, ce baluchonnage, comme on l’appelle, est remboursé aux soignants des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. Les résultats sont fantastiques. » Et de conclure : « Pourquoi ne pourrions-nous pas soutenir ce groupe en Belgique de cette manière ? »

La Mutualité chrétienne a lancé la campagne "Plus de droits pour les aidants proches !". Et elle a pu compter sur un invité de poids pour faire entendre son message : GuiHome vous détend :



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus