Reconnaissance et congé rémunéré pour les aidants proches

Reconnaissance et congé rémunéré pour les aidants proches

Un statut officiel pour les aidants proches qui assurent les soins les plus lourds sera créé à partir du 1er octobre. La ministre De Block reconnait de la sorte les aidants proches qui fournissent des soins si lourds qu’ils mettent de côté leur vie professionnelle en fonction de leur proche. Le nombre de citoyens qui font dans notre pays appel d’une manière ou d’une autre à des soins informels est estimé à 800.000. Les travailleurs dans une telle situation pourront recourir à un congé pour assistance médicale.


- [A lire] : Aidants proches : deux tiers sont des femmes

La commission des Affaires sociales est parvenue ce mercredi 3 avril à un accord sur le sujet. Les soins de proximités sont l’aide à une personne en situation de grande dépendance par quelqu’un de l’environnement direct de cette personne. L’aidant proche offre son aide pour une longue durée à un malade chronique, une personne handicapée ou une personne fortement dépendante de son entourage. Cela peut être son partenaire, son enfant ou son parent. Cela peut aussi être un membre de la famille, un ami ou une connaissance.

- [A lire] : " Handyfriend " : un répit pour les familles touchées par le handicap.

Un nouveau statut accessible à tous

Pour la ministre Maggie De Block, « ces aidants proches mettent sur pause leurs ambitions professionnelles et personnelles pour s’occuper de quelqu’un qui leur tient à cœur. L’aide qu’il fournisse est inestimable. Ils doivent dès lors pouvoir compter sur la sécurité sociale. »

Trois personnes âgées sur quatre veulent être soignées aussi longtemps que possible à domicile. « Le meilleur soutien des aidants proches y contribuera. Tant les indépendants que les salariés peuvent faire appel à ce nouveau statut », explique le député Egbert Lachaert (Open Vld).

- [A lire] : Les aidants proches mieux épaulés en Wallonie

Congé étendu de 12 à 18 mois

La ministre De Block crée également la possibilité d’être actif comme aidant proche pour celui qui est absent du travail depuis longtemps et reçoit une indemnité de maladie. Une condition supplémentaire pour cela est l’autorisation du médecin-conseil.

Pour les aidants proches reconnus, le congé à temps plein pour assistance médicale est étendu de douze à dix-huit mois. «  Si vous travaillez à temps partiel, cela devient trente-six mois au lieu de vingt-quatre, aux mêmes conditions », ajoute la députée Sandrine De Crom (Open Vld). C’est ce qui a été convenu par les membres présents en commission.

L’entrée en vigueur aura lieu progressivement. Un mois viendra s’ajouter chaque année, et deux mois par an pour les personnes qui travaillent à temps partiel.

Vous souhaitez nous communiquer une idée de sujet pour un futur article ? Vous désirez exprimer votre opinion sur un fait d’actualité, une réforme ou dénoncer une situation ? Lecteurs, travailleurs du secteur psycho-médico-social, contactez immédiatement le Guide Social via l’adresse redaction@guidesocial.be.



Commentaires - 2 messages
  • Bonjour,

    je m'étonne de cette phrase : un statut accessible à tous !!!
    Il me semble pourtant en lisant les articles et en ayant écouté le débat du 3 avril qu'il était question d'ajouter aux personnes salariées, les indépendants et les fonctionnaires.

    Je n'ai rien entendu concernant les personnes qui comme moi ont arrêté de travailler ( il y 27 ans ) pour m'occuper de ma jeune femme handicapée mentale sévère : qu'en est-il de toutes ces personnes qui ont perdu depuis longtemps tout statut , toute vie sociale,... ???

    Si quelqu'un pouvait m'éclairer sur ce point, ce serait sympa.

    Merci

    Kate 6042 vendredi 5 avril 2019 14:55
  • Et pour les personnes obligées de rester en Belgique qui ont tout perdu et se retrouvent en arrêt-maladie quid d'un salaire car je travaille 24hsur24 et c'est un enfer.

    Vé009 mardi 23 avril 2019 17:41

Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus