Aide et protection de la jeunesse : le nouveau code décrypté

Aide et protection de la jeunesse : le nouveau code décrypté

Après trois ans de travail et des centaines d’heures de réunions, le code de la prévention, de l’aide à la jeunesse et de la protection de la jeunesse était enfin adopté par le parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles il y a un an. À l’aube de sa mise en pratique en ce début 2019, nous vous présentons ses mesures phares.

« Nous proposons au secteur une véritable réforme progressiste avec des nouveautés importantes pour les enfants, les jeunes et les familles », annonce Rachid Madrane, ministre en charge de l’aide à la jeunesse à la Fédération Wallonie Bruxelles. « Dès mon entrée en fonction, une de mes priorités était de redonner à la prévention ses lettres de noblesse. Le nouveau Code lui accorde dès lors une place importante et la renforce puisqu’elle devient une politique spécifique. »

 [A lire] 11.300.000 € supplémentaires pour l’aide à la jeunesse en 2019 !

Concrètement, le texte vise plusieurs objectifs et comporte une série de changements :

Prévention : l’âge augmenté à 22 ans

Grande nouveauté : l’âge pour bénéficier de mesures de prévention a été relevé à 22 ans, contre 18 ans auparavant. L’objectif est de permettre une meilleure transition de ces jeunes vers l’autonomie. Cela doit œuvrer à réduire, chez ces publics, le risque très présent de sombrer dans la pauvreté. Les inégalités sociales ne doivent pas être reproduites !

 [A lire] Un premier Service d’Aide en Milieu Ouvert inauguré à Andenne

Structures d’accueil, en dernier recours

Ce nouveau code prévoit également le renforcement du droit des jeunes mais aussi de leur famille. Cela se traduit notamment par un meilleur accès aux pièces du dossier et par une hiérarchisation des mesures. Concrètement, il est demandé aux professionnels du secteur d’utiliser en dernier recours le placement des enfants et des adolescents dans une structure d’accueil, le maintien en famille ou en famille d’accueil étant toujours la solution à favoriser.

« Il est aussi prévu une implication plus importante des jeunes dans l’élaboration et la concrétisation des mesures d’aide, notamment avec l’abaissement à 12 ans (N.D.L.R au lieu de 14) de l’âge à partir duquel l’enfant, assisté par un avocat, doit donner son accord au programme d’aide qui lui est proposé », dévoile Rachid Madrane. Via cette mesure, le conseiller doit obligatoirement s’assurer qu’un avocat soit bel et bien désigné d’office si l’enfant n’en a pas.

Fait qualifié infraction : mesures alternatives renforcées

La protection des jeunes poursuivis pour un fait qualifié infraction connaît également quelques modifications. Notons en effet que le décret entend bien consolider toutes les mesures alternatives au placement en institution publique de protection de la jeunesse. Cette issue doit, en effet, être utilisée en tout dernier recours. Le Code définit également un âge minimum de 14 ans pour être placé en IPPJ, que ce soit en régime ouvert ou fermé, sauf à titre exceptionnel, c’est-à-dire en cas d’atteinte grave à l’intégrité physique.

 [A lire] Une nouvelle IPPJ à Bruxelles en 2020

Dessaisissement maintenu

« Nous proposons, après une réflexion approfondie, de maintenir la possibilité du dessaisissement », pointe le ministre. Mais les conditions en sont renforcées, afin de mieux respecter la philosophie générale de la protection de la jeunesse et de ne permettre l’exclusion du jeune de ce système qu’en cas d’inadéquation avérée des mesures dites protectionnelles. »

E.V.

 [A lire] Un accueil spécialisé pour les jeunes « difficiles »



Commentaires - 1 message
  • À quand des mesures strictes contre les petites crapules qui harcèlent , tuent .blessent nos enfànts et les handicapent à vie? Quid du suivi et indemnités pour leurs enfants victimes de ces crapules? Il est plus que temps!!!

    Nana812 jeudi 14 février 2019 21:42

Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus