La fracture entre Maggie De Block et le secteur de la santé s'élargit

La fracture entre Maggie De Block et le secteur de la santé s'élargit

La FGTB a décidé de lancer une pétition. Son but : la protection de la population et des travailleurs des soins de la santé. Lancée en réponse aux deux arrêtés royaux polémiques pris par la Ministre Maggie De Block, cette pétition est une nouvelle preuve de la fracture entre les acteurs de terrain et la femme politique.

« Alors que depuis deux mois les travailleur.euse.s du secteur de la santé sont mobilisés et prennent des risques face au COVID19, le gouvernement minoritaire n’est pas à la hauteur pour assurer la protection de l’ensemble de la population et prend maintenant des mesures qui attaquent et affaiblissent les travailleur.euse.s du secteur de la santé ! » C’est par ces mots que la FGTB justifie cette pétition et invite les citoyens à la signer.

Rappelons les faits : le déclencheur de cette fronde ouverte contre le cabinet De Block, c’est la décision de la Ministre de passer deux arrêts royaux. Le premier prévoit la délégation, jusqu’au 31 décembre 2020, de certains soins infirmiers à des professionnels non-infirmiers dans le cadre des institutions de soins. Quant au second, il a pour but de donner la possibilité aux autorités de réquisitionner du personnel de santé, en cas de nécessité, dans le cadre de la crise Covid-19.

Ces deux mesures ont été prises par la Ministre fédérale de la Santé alors que les travailleurs jettent toutes leurs forces dans la bataille contre le virus, en première ligne. Elles ont brisé le lien ténu qui unissait les deux parties, surtout, elles ont montré le manque criant de reconnaissance des autorités envers les acteurs de terrain, qui se sont pourtant illustrés par leur ténacité.

Le début d’un long dialogue qui sera houleux

En termes clairs, cette pétition dénonce et déplore : « La politique de santé publique menée par le gouvernement, pourtant doté de pouvoirs spéciaux pendant cette crise sanitaire ». Elle rappelle également à la Ministre que : « Tous les soignants de première ligne et tous les travailleurs de terrain du secteur de la santé ont été exemplaires dans la prise en charge des patients et ont permis d’éviter une catastrophe sanitaire. »

Surtout, les professionnels en profitent pour pointer du doigt les lacunes de la gestion de crise par les autorités. Des lacunes jugées « flagrantes ». Ils ne se privent pas de les énumérer : « Manque de masques et de matériels de protection, manque de tests, manque d’effectifs, priorité à l’économique plutôt qu’au social et à la santé. La liste est longue. »

Quand on connaît la manière dont les soignants se sont investis et les couacs dans la gestion de crise des autorités, il n’est pas étonnant que ces arrêtés royaux soient la goutte d’eau faisant déborder le vase. En réaction, voici les demandes des professionnels de santé :

- Le retrait immédiat de l’AR de réquisition des travailleurs déjà mobilisés
- Le retrait immédiat de l’AR sur l’art de soigner qui déqualifie tout le secteur de la santé
- La réquisition du matériel de protection et des entreprises pouvant les produire
- Que tout le personnel de première ligne soit testé à large échelle et que les laboratoires agréés soient inclus dans la politique nationale de dépistage afin d’augmenter les capacités de testing
- Que les soins de santé et l’ensemble de la sécurité sociale soient refinancés au plus vite et que le personnel travaillant dans les institutions de soins soit valorisé.

Cette pétition marque le début d’un dialogue houleux entre des travailleurs fatigués mais déterminés et des représentants politiques dont la légitimité est remise en question à la fois par leur gestion défaillante de la crise et leur déconsidération pour ceux qu’ils représentent.

[Sur le même sujet] :
- Les nouvelles mesures de Maggie De Block indignent les infirmiers !
- "De Block a-t-elle décidé de partir en guerre contre les soignants ?"
- Maggie De Block : la ministre est dans le viseur, la médecin aussi
- De Block et le personnel de la santé : une longue histoire de désamour
- "Maggie De Block, pourquoi êtes-vous encore à votre poste ?"
- "Le coronavirus dévoile la gestion défaillante des hôpitaux"
- Coronavirus : les soignants vont le payer cher et c’est insoutenable !
- "C’est la première fois que j’ai peur de mourir en allant travailler..."



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus