La Maison Parenté : une nouvelle maison d’accueil pour familles monoparentales

24/09/21
La Maison Parenté : une nouvelle maison d'accueil pour familles monoparentales

En Avril 2019, l’asbl des Petits Riens présentait son nouveau projet de logements, La Maison Parenté à destination de 16 familles monoparentales. Le 21 septembre 2021, le bâtiment a ouvert ses portes sur 10 studios, 6 appartements, une terrasse et un petit jardin pour les enfants à Anderlecht. Ce projet répond à une précarisation des familles monoparentale toujours plus grande. Odile Dayez, directrice des actions sociales des Petits Riens, nous en dit plus.

Le projet de lutte contre la pauvreté des Petits Riens existe depuis 1937. Cette lutte se réalise à travers une économie sociale fondée sur la collecte, le tri, la vente d’articles de seconde main et les dons. L’action sociale de l’asbl vise l’accès au logement et la réinsertion par le travail pour développer une autonomie durable. Après la Maison d’Accueil pour les hommes sans-abris de 20 à 60 ans et @Home18 – 24 pour les jeunes sans-abris entre 18 et 24 ans, les Petits Riens a ouvert un troisième bâtiment dédié à l’accueil de 16 familles monoparentales le mardi 21 septembre 2021. La maison fonctionne avec l’appui d’autres services des Petits Riens, tels que le Centre Social ou le service d’accompagnement au logement.

Ce nouveau projet est une réponse à l’augmentation de l’exclusion et de la précarité particulière des familles monoparentales. Selon l’association, plus d’un parent sur cinq vit seul avec son.ses enfant.s. Parmi ces familles, un tiers vit sous le seuil de pauvreté. Ainsi, en 2016, 25% des familles monoparentales appartenaient au niveau socio-économique le plus bas. En 2018, le pourcentage est passé à 31. Odile Dayez, directrice des actions sociales des Petits Riens nous confie “La Maison Parenté répond à une problématique forte présente sur le terrain. Dans la plupart des maisons d’accueil les enfants majeurs ne sont pas acceptés, ni les familles nombreuses. On a donc voulu permettre l’accès à un logement à ces personnes.

Accompagnement et définition de projets

La nouvelle maison d’accueil est pensée en deux temps. Le premier est l’apport d’une réponse à la situation de crise à travers un lieu de vie sécurisant et un accompagnement psycho - médico - social. Permettant la mise en œuvre de démarches pour récupérer les droits et assurer le bien-être des enfants par le maintien ou la reprise de la scolarité.

Dans un deuxième temps, c’est la définition d’un projet au long cours avec l’obtention ou la pérennisation d’un revenu minimum et suffisant pour subvenir aux besoins de la famille. Les questions de santé générale de la famille et de maintien ou de renfort du réseau sont également au cœur des préoccupations et des missions que se donnent l’asbl.

Des conditions d’accès

Pour prétendre au logement, trois critères ont été définis. Il faut

1) Être une mère ou un père accompagné.e d’un enfant minimum ou une femme enceinte isolée de plus de trois mois

2) Ne pas avoir de logement ou de solutions décentes de logement

3) Détenir ou être dans le processus d’obtenir une carte d’identité belge ou carte de séjour. Odile Dayez nous explique “Comme dans toutes les maisons d’accueil, il y a des frais d’hébergement qui s’élèvent à un tiers des ressources de la personne. Ainsi, elle doit être en règle au niveau des papiers pour avoir un minimum de ressources.

Une aide immédiate et temporaire permet de lutter de manière préventive pour enrayer les dynamiques de reproduction des circuits de pauvreté et d’exclusion sociale de futurs adultes. Le séjour est prévu pour 9 mois renouvelables.

Objectif : une meilleure qualité de vie

Les familles accueillies jouissent d’un accompagnement adapté aux réalités de chaque famille qui sont uniques. Il contribue à l’amélioration de la qualité de vie de la vie famille et à son épanouissement.

L’un des objectifs centraux de ce projet est de permettre à la bulle familiale d’exister de façon indépendante malgré l’aspect collectif de la structure. “Les appartements sont indépendants les uns des autres. On souhaite que les parents restent responsables de leur vie de famille, de l’éducation et de la préparation des repas. Il y a des moments collectifs mais ils sont pensés en sorte qu’ils ne soient pas contraignants et investis par les habitants.e.s.

Afin d’apporter une aide la plus complète possible, une équipe de 9 travailleur.se.s sociaux.ales est à pied d’œuvre au sein de la Maison Parenté. “ C’est une équipe pluridisciplinaire avec des background variés mais qui ont déjà une expérience avec l’accompagnement au logement.” précise la directrice des actions sociales.

La Maison Parenté s’inscrit dans la vie de quartier de la gare du midi en collaborant avec les maisons médicales, les crèches, les écoles, les plannings familiaux, les maisons de quartier, les maisons de jeunes qui l’entoure. “L’objectif est de créer du lien avec les différentes structures que seront amenées à fréquenter les personnes durant leur séjour et même après. C’est ouvrir la personne au quartier afin qu’elle ne soit pas cantonnée à la Maison Parenté.

Et après ?

De par ses appartements indépendants permettant une autonomie plus forte que d’autres maisons d’accueils, Odile Dayez souhaite que “La maison Parenté soit la dernière étape avant l’accès à un logement de façon pérenne.” Et quand c’est le cas, les Petits Riens sont toujours là pour accompagner et soutenir à travers le service de guidance à domicile “Un toit à soi”. “On peut faire un suivi à domicile pendant 5 ans. Ça se traduit par la gestion du budget, faire les courses ou trouver des activités. Les Petits Riens, c’est plein d’actions sociales et c’est ça qui fait la force de l’asbl. On peut agir sur différents plans et à différents moments.

Les prochains projets de l’asbl concernent la création de logements abordables et accompagnés à travers des îlots et l’agrandissement de la maison des jeunes qui a une capacité de 15 places alors que les demandes augmentent très fortement.

T.A.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus