Le successeur de Bernard De Vos, délégué général aux droits de l'enfant, est enfin connu

19/01/23
Le successeur de Bernard De Vos, délégué général aux droits de l'enfant, est enfin connu

Après des mois de procédure, le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a confirmé, ce jeudi 19 janvier, la nomination de Solayman Laqdim au poste de délégué général aux droits de l’enfant. L’homme de 43 ans succède donc à Bernard Devos, qui a exercé cette fonction durant 15 ans ! Ce lundi, Bernard De Vos reviendra d’ailleurs sur son parcours hors du commun au micro de notre podcast #J’aime mon métier.

Il y a des hasards amusants dans la vie. La veille de l’annonce officielle de son successeur, nous recevions au micro du podcast #J’aime mon métier Bernard de Vos, délégué général aux droits de l’enfant, qui tardait à se faire remplacer depuis des mois pour cause de désaccords politiques.

Il a ainsi confié à notre micro : « J’ai dit pendant des années qu’il fallait que les vieux cons s’en aillent à temps pour pas emmerder les suivants. Donc, je pense que je vais vraiment partir mais je vais encore essayer de faire des trucs. Je n’ai plus besoin de gagner ma vie. Normalement, je pourrai vivre avec ce que je touche de la retraite. A côté de cela, j’ai encore envie d’investir sur des questions sociales. J’ai plutôt envie de partir assez loin, sans doute travailler sur les mineurs étrangers non accompagnés au Maroc, quand on aura désigné quelqu’un à ma place ». Et c’est désormais chose faite.

Outre sa succession et le passage de flambeau, Bernard De Vos a évoqué son parcours professionnel, jetant un regard tendre sur ses 30 années d’expériences professionnelles en tant qu’éducateur. Lui qui deviendra, au fil des années, expert "des adolescents compliqués". Il a également dressé le bilan de cette folle aventure de délégué général aux droits de l’enfant, une métier unique. Ses victoires, ses coups de gueule, son attention pour la petite enfance et pour la participation de la nouvelle génération, son analyse de l’évolution de l’enfance en Belgique : il a répondu à toutes nos questions avec son franc parler légendaire.

Ne ratez pas ce nouvel épisode du podcast #J’aime mon métier !

Portrait du nouvel avocat des enfants

Mais qui est le nouveau délégué général aux droits de l’enfant ? Solayman Laqdim, âgé de 43 ans, est licencié en criminologie de l’ULB et est également en possession d’un master en coopération au développement.

Une fois diplômé, il débute sa carrière, dès 2003, « comme éducateur et acteur de prévention au centre d’éducation en milieu ouvert (CEMO), ainsi qu’auprès de SOS Jeunes, avant d’accéder au poste d’éducateur au sein de Copainpark, une institution d’hébergement pour mineurs en danger (SRG) », pointe Belga.

Ensuite, il occupe successivement le poste de criminologue au sein des sections "jeunesse" des parquets de Huy et de Liège et celui de directeur adjoint de service de la protection de la jeunesse de Liège avant de devenir, en 2015, conseiller au cabinet du ministre de l’Aide à la jeunesse de l’époque, Rachid Madrane. Dans ce cadre, il a notamment collaboré à la création du nouveau code de la prévention de l’aide et de la protection de la jeunesse, réforme très importante pour le secteur.

Notons pour finir qu’après son passage au gouvernement, Solayman Laqdim obtient le poste de directeur du service de la prévention pour l’arrondissement judiciaire de Liège. Une fonction qu’il exerce jusqu’à ce jour.

Six mois de bras de fer entre PS et Ecolo

Sa désignation ne s’est pas réalisée sans encombre. Que du contraire… Elle survient après de longs mois de bras de fer entre le PS et la ministre de l’Enfance, Bénédicte Linard (Ecolo).

Le successeur de Bernard De Vos s’était hissé à la première place d’un classement réalisé par un jury d’experts chargé d’évaluer l’ensemble des dossiers de candidatures à cette fonction. Après de nouveaux pourparlers en début de semaine, un compromis s’est enfin dégagé entre partenaires de la majorité.

Solayman Laqdim devrait prendre dès le mois de février la succession de l’actuel DGDE, Bernard De Vos, atteint depuis novembre dernier par la limite d’âge (65 ans) après 15 années de service.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus