Un été inédit et une rentrée sereine pour le secteur de la jeunesse

Un été inédit et une rentrée sereine pour le secteur de la jeunesse

La pandémie a laissé des traces indélébiles, marquant notre histoire contemporaine à coup sûr. Ce grand arrêt mondial lié au Covid-19 a plongé les jeunes face à des problématiques encore plus effrayantes pour eux. Anxiété, perte de sens, solitude : des maux qui s’aggravent avec la crise sanitaire. Pour éviter ces effets néfastes, les associations de jeunes se sont mobilisées et se mobilisent encore pour éradiquer ses foyers de mal-être.

« Depuis le début du confinement, nous ne perdons pas de vue le maintien en toute sécurité des activités à destination des jeunes. Préserver des « clusters » de bien-être pour les jeunes, pour qu’ils puissent continuer à s’épanouir candidement », déclare Céline Lebrun, chargée de communication à la fédération des maisons de jeunes en Belgique francophone.

Un été inédit

Cet été, 52.529 jeunes ont participé à 1.284 activités associatives. La Fédération des Maisons de Jeunes ainsi que la Confédérations des Organisations de Jeunesse jugent ce 1er bilan positif et souhaitent construire leur rentrée sur ce bon point. Pour les associations de jeunesse, cette période estivale s’est retrouvée être une parenthèse inattendue et salvatrice.

« Après deux mois actifs d’un été inédit, il nous parait important de communiquer sur la réussite des nombreuses animations et de l’accueil des jeunes organisés par nos associations », déclare la Fédération des Maisons de Jeunes via son communiqué de presse.

Les lieux d’activités ont été réouverts grâce à la prudence et au professionnalisme des équipes d’animations qui sont restées réactives. A la moindre suspicion de Covid, les associations ont annulé leurs activités ou mis sous quatorzaine. Les animateurs ont fait respecter aux jeunes les recommandations du gouvernement pour accompagner le plus sereinement possible cette envie de se retrouver.

C’est grâce au professionnalisme des équipes d’animation que tout s’est déroulé sans trop de difficultés. Une façon de répondre avec confiance aux doutes de la population vis-à-vis des structures et, plus largement, du secteur jeunesse. Ce dernier a garanti, avec sérieux et respect des gestes barrières, un été collectif aux jeunes, lors de séjours et autres activités.

- [A lire] : Le secteur Accueil Temps Libre bientôt plus viable financièrement ?

Une rentrée placé sous le signe de l’optimisme

« L’année 2020-2021 s’annonce difficile, voire anxiogène, il est primordial de préserver des bulles d’activités pour et par les jeunes, autour des valeurs d’engagement, de solidarité, d’émancipation, de créativité, de citoyenneté. C’est ce qui anime le secteur jeunesse », précise Céline Lebrun.

Ainsi, pour la rentrée, la COJ ( Confédération des Organisations de Jeunesses) et la FMJ ( Fédération des Maisons de jeunes) ont fait en sorte de recueillir un panel sur les avis des jeunes sur l’organisation de cet été par les associations de jeunesse. Au total, 52.529 jeunes ont participé à 1.284 activités d’été (stages, séjours, accueils, sorties…). Seulement 36 jeunes ont été suspectés de Covid-19 dont 3 cas effectifs de contamination. Ce bilan encourageant vient légitimer les actions des associations de jeunesse et prouver que durant cette crise, elles sont un atout à ne pas sous-estimer. Les différents acteurs de la jeunesse restent donc attentifs mais confiants pour assurer une rentrée anormale.

« On peut dès lors leur faire confiance dans leur capacité à accueillir leurs publics. Le secteur jeunesse est présent au quotidien auprès des jeunes, on peut lui faire confiance !! », conclut Céline Lebrun.



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus