Une charte de l’OMS pour la sécurité des travailleurs de la santé

Une charte de l'OMS pour la sécurité des travailleurs de la santé

La crise sanitaire a mis en lumière le rôle vital des travailleurs de la santé dans notre société mais elle a également révélé la nécessité de les protéger. L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) lance une charte pour promouvoir leur sécurité.

A l’heure de la pandémie, le personnel soignant est plus que jamais exposé aux risques de contaminations et de fatigue psychologique. A l’occasion de la Journée internationale de la sécurité des patients, le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreysus, a tenu à rappeler la nécessité de promouvoir la sécurité des travailleurs de la santé : “Aucun pays, hôpital ni clinique ne peut assurer la sécurité de ses patients tant que les travailleurs de la santé ne sont pas en sécurité.” Dans sa charte, l’OMS appelle les dirigeants d’Etats à mettre en œuvre des actions afin de protéger le personnel soignant des dangers liés au virus et des violences physiques faites à leur encontre, mais aussi de prévenir l’épuisement professionnelle. Enfin, l’organisation invite les gouvernements à créer des programmes de santé nationaux et à coordonner les stratégies de sécurité des travailleurs avec celle des patients.

- [A lire] : "Prendre soin du personnel de la santé et du social : une nécessité !"

L’impact de la crise sur les travailleurs de la santé

Selon les chiffres de l’OMS, les travailleurs de la santé ont été plus touchés par le Covid-19 que toute autre profession. Alors qu’ils ne constituent que 3% de la population dans la plupart des pays, ils forment pourtant 14% des cas d’infection. Des milliers de soignants sont décédés de ce virus.

Hormis les risques de blessures physiques, les professionnels de la santé doivent lutter contre le stress, supporter une charge de travail excessive mais aussi faire face à une stigmatisation sociale et à la peur constante d’un risque de contamination tout en étant isolé de leur famille. De plus, l’OMS constate une hausse d’agressions verbales, de discriminations et de violences physiques commises envers le personnel soignant depuis la pandémie. Pour l’institution, il faut donc absolument promouvoir la sécurité et la santé de ces travailleurs. Cela passe par différentes directives reprises dans la charte : l’adoption de lois et la tolérance zéro pour prévenir les violences, une meilleure gestion du travail pour diminuer le stress, une amélioration du matériel de protection individuelle...

- [A lire] : Manifestation de la santé : "Stop à la dégradation de nos conditions de travail !" (VIDEO)



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus