Distribution de masques aux infirmières à domicile : "Un capharnaüm !"

Distribution de masques aux infirmières à domicile:

Ce mercredi 25 mars s’est déroulée en Wallonie la distribution des masques aux infirmières et infirmiers domicile. Cela faisait des semaines que le secteur réclamait à cor et à cri ce précieux matériel de protection. Malheureusement, il a dû faire face à une nouvelle déconvenue… « Ce premier jour de distribution s’est déroulé dans un capharnaüm le plus total », rage la Cellule de crise infirmière.

La Cellule de crise infirmière, qui regroupe plusieurs associations d’infirmiers indépendants (FIIB, AIIB, CIFI...), ne décolère pas ! L’objet de son mécontentement ? La manière dont s’est déroulée la première journée de distribution de masques au secteur des soins infirmiers à domicile, en Wallonie.

« Le secteur des soins infirmiers à domicile en a plus qu’assez », enrage la Cellule de crise infirmière. « Notre association a pris contact avec l’AVIQ en vue d’aider à organiser la distribution des masques dans notre secteur via les communes. Les informations reçues hier ? Les listes d’infirmières transmises aux Gouverneurs de province sont dynamiques et fiables à 99% avec des croisements de données entre les organismes assureurs, l’INAMI et le SPF santé publique. Ce message a été communiqué à tous nos collègues dans un climat de confiance vis-à-vis de nos diverses instances. Pourtant, ce 25 mars premier jour de distribution s’est déroulé dans un capharnaüm le plus total ! »

Selon le secteur, le bat a blessé au niveau des listings. Ces derniers seraient, en effet, complètement obsolètes. « Les prestataires retraités ou décédés sont encore inscrits, des infirmiers actifs ne s’y trouvent pas, et le nombre de masques (50 par infirmier) ne correspond pas au nombre de prestataires. Les acteurs de première ligne non répertoriés ne recevront pas de matériel de protection », pointe le collectif. « Des infirmiers de terrain ont pris l’initiative de réactualiser la liste des prestataires, mais les Gouverneurs refusent de s’y référer. »

La Cellule de crise infirmière est scandalisée par la tournure des événements. Elle conclut : « Nous comprenons mieux pourquoi les infirmiers du domicile n’ont pas encore reçus le début de leur matériel de protection, or, il y a plus de 10 ans que nous réclamons un cadastre. A l’heure du numérique que prône notre Ministre de la santé, c’est inadmissible. »

[Sur le même sujet] :
- Wallonie : 370.000 masques pour les infirmières à domicile
- Le cri d’alarme des infirmières à domicile en 1ère ligne face au virus
- "Les infirmiers et infirmières à domicile sont les grands oubliés !"
- Soins palliatifs face au coronavirus : entre solidarité et système D
- Santé : le personnel a besoin de matériel de protection au plus vite !
- Caroline confectionne des masques en tissu pour les soignants
- "Prendre soin du personnel de la santé et du social : une nécessité !"
- Les kinés face au coronavirus : "C’est la débrouille absolue !"



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus