Handicap : plusieurs initiatives d'inclusion professionnelle voient le jour

Handicap : plusieurs initiatives d'inclusion professionnelle voient le jour

Les ministres Jeholet et Greoli se sont rendus jeudi dernier dans les Ateliers Du Monceau, une Entreprise de Travail Adapté (ETA) destinée à ouvrir une porte de travail pour les personnes sourdes et malentendantes.

Le handicap reste un frein à l’emploi. Heureusement, les initiatives pour inclure professionnellement les personnes handicapées se multiplient dans le pays. C’est le cas du Jobday de l’ASBL DiversiCom, du jobdating de l’AViQ ou encore de Prorienta qui œuvrent pour l’inclusion professionnelle des personnes handicapées. Aux côtés de ces initiatives s’ajoutent les Entreprises de Travail Adapté (ETA). Les Ateliers du Monceau font partie de ce type d’entreprises. Ils existent depuis 1985 et sont la première entreprise européenne créée spécialement pour les personnes sourdes et malentendantes. Jeudi dernier, le ministre de l’Emploi et de la Formation, Pierre-Yves Jeholet et la ministre de l’Action Sociale, de la Santé et de l’Egalité des Chances, Alda Greoli, sont allés à la rencontre les travailleurs de cette ETA.

- [A lire] : Les employeurs sont-ils aptes à se confronter au handicap ?

Les ministres en visite aux Ateliers Du Monceau

Jeudi dernier, les ministres du Gouvernement wallon ont rencontré des personnes sourdes et malentendantes se formant dans le secteur du bois et pratiquant des tâches comme le sciage, le rabotage et l’usinage à façon de bois et de panneaux, l’assemblage de structure pour maisons en bois, l’emballage en bois, les réparations de palettes, la construction de chalets de jardin, la menuiserie intérieure et la réalisation de panneaux acoustiques ou encore de mobilier urbain.

Cette ETA emploie en tout 114 personnes handicapées et 17 personnes valides, toutes encadrées par 3 personnes en situation de handicap et 13 autres membres du personnel, à préciser que 18 travailleurs sont en contrat entreprise (sous-traitance).

- [A lire ] : Une ASBL favorise le partage entre valides et personnes handicapées

Plusieurs initiatives voient le jour

La question de l’inclusion professionnelle est particulièrement importante pour les personnes en situation de handicap. En Belgique, plusieurs initiatives ont été lancées, mais le taux d’emploi de ces personnes reste toujours en dessous de la moyenne européenne. Il y a peu, la députée wallonne Eliane Tillieux (PS), a proposé un décret qui prévoit une proportion d’au moins 3 % de personnes handicapées parmi le personnel de l’administration régionale. Ce décret est censé être débattu en commission dans les semaines qui viennent.

- [A lire] : Wheelit favorise l’inclusion professionnelle

Les ETA en Belgique

Une Entreprise de Travail Adapté (ETA - anciennement appelée Atelier protégé) est une unité de production de biens ou de services, qui emploie prioritairement des personnes handicapées. Ce type d’entreprise constitue, temporairement ou définitivement, un outil de mise au travail et de promotion sociale.

Les ETA ont plusieurs domaines d’activités, passant de l’artisanat aux technologies de pointe. Plusieurs d’entre-elles concluent des contrats de sous-traitance industrielle ou de fourniture de produits. Les principaux secteurs d ’activités dans lesquels les ETA sont actives sont le conditionnement, le travail du bois, les travaux de nettoyage, l’assemblage d’appareils électriques, le textile, le cuir, l’horticulture et le travail des métaux.

Il existe à l’heure actuelle 56 ETA en Wallonie, dont la plupart se trouvent dans la province du Hainaut.

La rédaction



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.