Le Fédéral vient en aide aux CPAS

Le Fédéral vient en aide aux CPAS

Denis Ducarme, ministre fédéral en charge de l’Intégration sociale, va allouer un budget de 15.6 millions d’euros aux CPAS. L’objectif : rompre l’isolement social et encourage l’autonomie des personnes en situation de précarité pour les aider à se réinsérer dans la société et accéder à l’emploi.

Pour l’intégration socio-professionnelle des personnes en situation de précarité, les CPAS sont des acteurs de première ligne. Ils organisent des ateliers, font signer des Projets Individuels d’Intégration Sociale à chacun et lancent des projets innovants pour rompre l’isolement social, comme c’est le cas pour les mères isolées avec le projet MIRIAM. Le ministre de l’Intégration sociale, Denis Ducarme, compte donc sur eux pour la réinsertion des cas les plus difficiles sur le marché du travail et leur octroie à cette fin une enveloppe de 15.6 millions d’euros.

15 millions pour les projets des CPAS

Le subside de 15.6 millions d’euros se situe dans le cadre des actions "participation et activation sociale" du Gouvernement. Il vise à appuyer les projets des CPAS en matière d’intégration socio-professionnelle, particulièrement pour les personnes les plus précaires. "Ce subside permettra de soutenir les projets qui poursuivent cet objectif", développe Denis Ducarme dans les pages de SudPresse, "La réinsertion de leurs bénéficiaires leur permettra ultérieurement de retrouver le chemin vers le monde de l’emploi. Et l’emploi constitue certainement le meilleur levier contre la pauvreté". Après le plan wallon contre la pauvreté de Willy Borsus, plutôt bien accueilli par les CPAS, c’est donc au tour du Fédéral de se saisir des enjeux de reprise de l’emploi et d’action contre la précarité. Le cadre des projets subventionnés est large : il comprend aussi bien des formations comportementales, sur la ponctualité par exemple, que des ateliers visant à rompre l’isolement social ou à renforcer l’image de soi.

[A lire] : Le Plan wallon de lutte contre la pauvreté est lancé !

La réinsertion, une mission à mener sur plusieurs terrains

Si Denis Ducarme rappelle le rôle important des CPAS en matière d’intégration sociale, la réinsertion des personnes précaires et éloignées pendant longtemps du marché de l’emploi est une mission complète à mener sur plusieurs fronts. Le logement par exemple, est l’un de ses vecteurs principaux. Les personnes doivent non seulement avoir accès au logement, via le logement social notamment, qui peine à se développer dans certaines régions comme à Bruxelles, mais aussi y bénéficier de conditions de vie décentes. Dans cette perspective, les petits travaux peuvent avoir un impact significatif sur le vécu et l’insertion des plus précaires. Le Revenu d’Intégration Sociale (RIS), alloué par le CPAS, joue aussi un rôle primordial. Cette allocation, qui doit permettre de vivre dans des conditions conformes à la dignité humaine, est néanmoins largement inférieure au seuil de pauvreté. Dans ces conditions, il n’est alors pas toujours facile pour le CPAS de mener ses bénéficiaires vers l’émancipation sociale.

[A lire] : Le contrat PIIS pour tous ? Evaluation...

Le rôle des agents de CPAS

Pour les agents des CPAS, il s’agit donc de venir en aide et d’accompagner des publics sensibles, souvent touchés pas l’isolement social, qui est aujourd’hui la cause la plus importante de suicides. Ils doivent aider les usagers à faire émerger leurs capacités et à construire un réel projet de retour à l’emploi. Pour ces travailleurs sociaux, le quotidien n’est pas toujours facile et demande beaucoup d’investissement. Depuis mai 2017, leur relation de confiance avec les personnes précarisées est aussi largement remise en cause par la levée du secret professionnel, qui a suscité des réactions importantes dans le secteur.

[A lire] : CPAS : le secret professionnel tire sa révérence

Crédit photo : JC Guillaume

La rédaction



Ajouter un commentaire à l'article





« Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus